Listes géographiques des pylônes de Karnak de Mariette

En 1875, Auguste Mariette publia « Les listes géographiques des pylônes de Karnak » suite à l’examen de deux pylônes qui venaient d’être dégagés des ruines de Karnak. Il les a datés sans hésitation du règne de Thoutmosis III, comme étant des ennemis de la bataille de Meggido : du Haut Retenou, de Kouch et de Pount.

En effet, sur un premier pylône, il a lu : « Liste des pays du Retenu supérieur que Sa Majesté a enfermés dans la ville de Megiddo la misérable, et dont Sa Majesté a emmené les captifs vivants à la forteresse de Suhen de Thèbes, lors de cette expédition victorieuse, conformément à l’ordre de son père Amon qui l’a guidé sur les bons chemins », suivi de 115 noms géographiques, rangés sur 5 lignes.
Sur le deuxième pylône : « Prise des chefs du Retenu, de tous les peuples inconnus, de toutes les terres des Fenkhu » suivi d’une liste des 119 noms répétés trois fois. Les toponymes listés sont similaires aux 115 précédents, avec quelques nuances qui ont été interprétées comme étant des orthographes différentes de mêmes lieux, et à chaque fois Qadesh et Mediggo sont en première et deuxième position.

La publication de ces informations a eu peu d’échos, sans doute devant le constat d’un grand nombre de lieux non identifiés, mais aussi, probablement, du fait d’une certaine incompréhension.
Et puis les tablettes d’Amarna n’étaient pas découvertes lors de la publication de Mariette. Ces dernières éclipsèrent ses travaux.

Auguste Mariette a précisé que les trois quarts des désignations se retrouvent dans l’Hébreu. Aussi il a situé essentiellement ces localités dans les actuels pays d’Israël et de Palestine, au sud de Beyrouth en s’appuyant essentiellement sur la bible.
Dans ses commentaires, il fait apparaître des éléments. Il a observé les points suivants :

  • Chacune des 5 lignes, sauf la première, débute par une ville au bord de la Méditerranée : il a relevé Beyrouth en début de deuxième ligne, Jaffa en début de la quatrième et Katira pour la 5ème ;
  • Certains noms sont mentionnés plusieurs fois : il a relevé qu’Abara ou Abira figure quatre fois ; Kentu trois fois et d’autres deux fois ;
  • D’autres villes importantes de cette époque et de la même région n’y figurent pas : Jérusalem, Jéricho, Ashdod, Ascalon ….
  • Cependant, des proximités entre des toponymes qui se suivent existent.

Dans ce blog, il est mis en avant le point suivant : le texte principal souligne qu’Amon l’a guidé sur de bons chemins. Et donc, nous avons ici des listes de bourgades successives traversées par les armées de Thoutmosis. Ce sont des itinéraires semblables à ceux d’Urbana en Mésopotamie.

Il est maintenant possible d’avoir une meilleure idée de la localisation des villes, par rapprochement avec les toponymes des courriers d’Amarna.

Sur cette base, en 1964, dans « Die Beziehungen Ägyptens zu Vorderasien im 3. und 2. Jahrtausend v.Chr. » Wolfgang Helck a fait un travail remarquable d’analyses et de propositions des parcours en question. Ses localisations sont ici principalement retenues pour une bonne première moitié de cités.

Voici le résultat de ses travaux :

  • Une série de villes de la première ligne correspond à des lieux de la vallée de la Bekaa ;
  • Une deuxième série de la deuxième ligne se retrouve dans les toponymes identifiés à l’Orient du Jourdain, au sud de Damas – du fait de l’assurance de l’écriture de plusieurs courriers d’Amarna par un même scribe de cette région – dans la continuité de la première ligne ;
  • Megiddo, non réécrit par le scribe, est la destination finale des 38 premiers lieux ; Il semble, en fait, que dans ces listes une même cité n’est pas mentionnée deux fois ;
  • Par la suite, il faut considérer des armées différentes qui opèrent depuis Qadesh en direction de Megiddo (un retour au texte de Thoutmosis III est nécessaire pour comprendre qu’il a, effectivement, enfermé ses ennemis dans Megiddo) : Qadesh et Megiddo, les deux villes mises en avant, sont mentionnées en premier.

Dans ce blog, il est toutefois considéré que certains lieux aujourd’hui positionnés dans la vallée de la Bekaa sont plus au nord.

Voici les listes avec la présentation suivante :
N° de ville – Lectures de Mariette / Lecture de Wolfgang Helk – Localisation de Wolfgang Helk – Localisation dans ce blog

I. Liste d’ennemis du Haut Retenu, la terre des Fenku, aux frontières de Sati (119 noms)
N°1 – Ketes’u / Kadesh – Kadesh – Qadesh de l’Oronte

N°2 – Maketi, Maketa / Megiddo – Migiddo – Megiddo

N°3 – Khââi / ha-si-ja – Hazi des courriers d’Amarna – Hasi des courriers d’Amarna, mais Hahha est un autre candidat

N°4 – Kitsuna, Kesunâ, Ketun / ki-ta-su-na – Gadasuna des courriers d’Amarna, non localisé – Guddasuna des courriers d’Amarna, mais aussi Kaspuna des annales néo-assyriennes et Apsuna des textes hittites

N°5 – Ans’iu, Ansu / ‘-n s()-wi – Néant – Enisasi des courriers d’Amarna, mais aussi Hunusa des textes de Teglah-Phalasar I et Ana des stèles des rois de Muwari, probable Emèse c’est-à-dire Homs

N°6 – Tebyu, Tebuy / d-b-hu – Tubihi des courriers d’Amarna et du papyrus Anastasi I – Tubikhu des courriers d’Amarna

N°7 – Bamai / ? – Toponyme présent sur une seule liste, les autres ont Kamata ci-dessous – Néant

N°8 – Kamata / Ku-mi-ti – Toponyme présent sur seulement deux listes ; Kumidi des courriers d’Amarna, c’est-à-dire Kamid el-loz – Kumidi des courriers d’Amarna, c’est-à-dire Kamed el-Laouz

N°9 – Tutina / tu-ta-ja-na – Néant – Néant

N°10 – Rabana / la-ba-na – Lapana dans EA53 – Lapana des courriers d’Amarna

N°11 – Keret-net-na-u, Keret-ten-nau, Keret-sen-na-u / q()r-ta-n(a)s-la – Nazala c’est-à-dire l’actuelle Qariatein – Néant

N°12 – Marama / m()-ra-m – Néant – Néant

N°13 – Tamesku – Damasku – Damaskus

Listes de villes des pylônes de Karnak

Listes géographiques des pylônes de Karnak :
En rouge, quelques villes identifiées de Qadesh (n°2) à Damasku (n°13)
En noir, quelques villes identifiées de Damaskus (n°13) à Hazor (n°32)

N°14 – Atara / a-ta-ru – Adra au nord-est de Damas – Adra au nord-est de Damas

N°15 – Abira / ‘u-bi-l – Abil es-suq – Abila du royaume syrien d’Abilène, aujourd’hui Souk Wadi Barada

N°16 – Hemtu, Hemut / h(a)m-tu – Néant – Actuelle Al-Hameh ?

N°17 – Akitua – Katwa à l’ouest de Ledscha (Leja) – Katwa à l’ouest de Leja, Syrie

N°18 – Semmanau, Semaa, Semanau / s()-m()-na – Tell Es-semen du Wadi el-ehrer (Wadi al Harir) près de Deraa – Tell Es-semen du Wadi el-ehrer (Wadi al Harir) près de Deraa

N°19 – Bartu, Barut, Baarut / bi-‘a-ru-tu – Berut au nord de Samanen et au sud de Damaskus – Berut au nord de Samanen et au sud de Damaskus

N°20 – Matna / m()-tsa-na – Néant – Néant

N°21 – Sarana / sa-ru-na – Saruna de EA241 – Probable Saruna des courriers d’Amarna, aujourd’hui non localisée

N°22 – Tubi / tu-b-ja – Tubu d’EA205, non localisée – Probable Tubu des courriers d’Amarna, Tayyibeh en Syrie

N°23 – Batna / ba-tsa-na – Ziri-bashani de EA201, qui peut être identique à Zoroa dans le Basan – Siribashani des courriers d’Amarna, dans le Basan

N°24 – Amas’na / ‘a-m()-s()-na – Assimilé à Imtan dans le Gebel Ed-Druz – Imtan dans le Gebel Ed-Druz

N°25 – Masay / mu-si-ha – Musihuna dans EA182 EA183 et EA184 – Musihuna des courriers d’Amarna

N°26 – Kaana, Kaanu / qa-nu – Kani dans EA204 – Qanu / Qenat d’Amarna, actuelle Qanawat en Syrie

N°27 – Arana / ‘a-ru-na – une localisation au sud-est d’Astaroth est à envisager, probablement Sahem Ed-Jolan – Néant

N°28 – Astaratu, Astaroth / ‘-s-ta-ra-tu – Tell Astareh – Astartu, située au tell Astara, en Syrie, mentionnée par deux fois dans les lettres d’Amarna

N°29 – Anaurpaa, Aurpaa, Raupaa, Raupaana / nu-r-p-‘a – Raphon, identifié à Er-Rafe (El Shykh Sa´ad, Syrie) – Raphon, identifié à Er-Rafe (El Shykh Sa´ad, Syrie)

N°30 – Makata, Makuta / m()-qa-ta – Tell Miqdad à 20 km au nord-nord-est du Tell Astareh – Le Tell Migdad, au Basan, aujourd’hui Mhajjah ou Mohadjé en Syrie

N°31 – Rauisa, Rausa / la-wi-sa – Tell el-qadi à la source du Jourdain – Ruhizzi des lettres d’Amarna

N°32 – Hutara / ha-ts(u)-r – Tell Qedah, 16 km au nord du lac de Tiberia – Hasura au Tell al-Qadah

Maintenant les listes sont disposées avec la présentation suivante :

N° de ville – Lectures de Mariette / Lectures de Wolfgang Helk – Interprétation et localisation de Mariette – Localisation de Wolfgang Helk – Localisation dans ce blog

N°33 – Pahura / pa-hi-l – Inconnue mais dans les listes de Ramsès II et le papyrus Anastasi IV – Pella au sud du lac de Tibériade près de Besan est linguistiquement correcte, mais ne correspond pas du tout au cours de notre itinéraire – Pihilu, l’actuelle Pella

N°34 – Kennaratu, Katu, Kennatu / k-n-na-ra-tu – Kenneratu qui a donné son nom à un lac – tell el-Oreme à l’ouest du lac de Tibériade où un fragment d’une stèle de Thoutmosis III a été retrouvée – Kinneret au tell el-Oreme

N°35 – S’emana / s()-m()-na – Néant – Propositions à Yeivin, tell el-Ubaidijeh à l’angle sud du lac de Tibériade ; Maisler la met à Semunniyeh, à environ 15 km au nord de Megiddo – Semunieh, actuelle Tell Shimron, à environ 15 km au nord de Megiddo, Samhuna des courriers d’Amarna

N°36 – Atamm / ‘-ta-m-m – Adama de la tribu de Nephtali, citée par Josué avec Kinnereth – D’après De Vaux, ed-Damije à Sahl el-Ahma – Adama de la tribu de Nephtali, citée par Josué avec Kinneret, mais non localisée

N°37 – Kasuna, Aksunâ / qa-su-na – Kischion sur le territoire d’Issachar – Kischion vers Issachar Zimbalist la transfère à el-Hirbeh ou Hirbet Qaisun. Albright cite al-Mcharchash. – Kischion au Tell Kasyun

N°38 – S’emana / s()-na-m – Schunem, Schamana – Solem ; Wolfgang Helk fait ici une rupture d’itinéraire – Schuem, Solem, c’est-à-dire Sulam en Israël ; Shunama des courriers d’Amarna

Wolfgang Helk précise, en conclusion d’un premier tracé géographique depuis la ville n°3 jusqu’à la n°38 : L’itinéraire nord semble se terminer par Solem, il traverse la Béqa après Kadesh et continue dans la région de Damas et Astaroth, pour se terminer par le lac de Tibéria et Megiddo, où les troupes égyptiennes ont assiégé la ville.
Dans ce blog, cette approche apparaît convaincante jusqu’à la ville n°38, elle l’est moins par la suite dans la mesure où il n’y a plus de ville de départ et de ville d’arrivée, mais des tronçons d’itinéraires inexplicables.

Listes géographiques des pylônes de Karnak : Quelques villes identifiées de Hazor (n°32) à Akka (n°47)

Listes géographiques des pylônes de Karnak : Quelques villes identifiées de Hazor (n°32) à Akka (n°47)

N°39 – Mas’ara / m()-s()-‘-l – Maschara, ville d’Asher nommée Mischéal – A Asser sur Carmel. D’après Maisler, sur le tell en-Nahl, au nord-est de Haïfa – Néant

N°40 – Aksep / ‘a-k-sap – Akzib, ville du littoral de Méditerranée sur le territoire d’Asher – Tell Kisan dans la plaine d’Akko. Selon Maisler, Jedoch sur le tell Harbaj dans l’angle sud-est de la plaine d’Akko – Aksapa

N°41 – Kebasuan / k-b-‘-su-m-n – Kebzaïm ou Kabzeêl, ville de la tribu d’Ephraïm ou de la tribu de Juda – Dans une inscription d’Amenhotep II, Semunje située à l’ouest de Sheikh Ibraq ; Mazar, Yeivin et Aharoni l’identifient d’après Josèphe au Tell ‘amr, à 18 km au nord-ouest de Megiddo, mais est plus susceptible d’être assimilé au n °114. – Néant

N°42 – Taanak / ta-‘a-na-k – Taanach, ville des cananéens sous Josué – A ce jour, identifié au Tell Ta’anak à l’extrémité Sud-Est de la plaine de Jezreel – Ta’anakh

N°43 – Ibraamu / ja-b-la-‘amu – Ibraamu ou Ibleham, ville nommée par Josué avec Taanach – Khirbet Bel Ame, 2 km au sud-ouest de Jennin – Ibleham identifié au Khirbet Bel Ame, 2 km au sud-ouest de Jénine

N°44 – Kentuasna, Kuasna, Kenuasna / k-n-tu-‘-s-na – Ken-Asnah ou Kenath-Asnah dans les environs de Mischmasch – Gintiasna de EA319, au sud de Ta’anakh ; Pour Yeivin, même localisation que Gina situé à Jénine – Gintiasna de EA319

N°45 – Ratauaraka / r-ti-m()-l-ku – Néant – Noth positionne cette ville dans Asser, au sud de Jennin – Néant

N°46 – Aina, Naïna / ‘a-ja-na – Nain de Galilée – Tell Dibbin que Merdsch situe à Eijun ; Yeivin déplace cette « source » à Kurdaneh – Néant

N°47 – Aak, Aaka / ‘a-k – Acco, St Jean d’Acre – Akko – Akka, St Jean d’Acre

N°48 – Ras-Ketes / ru-s(a)qad-s – Ras-Kadesh, peut-être près de la Kadesh d’Isaachar – « promontoire sacré », il est aussi utilisé sous Ramsès II. Il s’agit probablement d’un cap à l’embouchure de l’Eleutheros, probablement Ras es-Saqqa. Il est identifié avec le ras en-Naqura près d’Akko car Akko est mentionné avant – Ras es-Saqqa

N°49 – Kerümna, Kerümal / k-ri-ja-m-na – Kéramen, c’est-à-dire Carmel – Non localisable ; Les approches de Yeivin sont basées sur un°48 à en-Naqura – Toponyme présent vers Qadesh dans Anastasi I (Kur-meren)

Dans « The Third District in Tuthmosis III’s List of Palestino-Syrian Towns », S. Yeivin a vu, du toponyme n°31 au toponyme n°49, un ensemble formant un district séparé dans les actuels pays d’Israël / Palestine. Il a, par ailleurs, identifié deux autres districts pour les villes de ces listes entre les n°2 et n°30 (Voir le plan en annexe : un district est représenté par les villes en rouge d’une part et l’autre par les villes en noir d’autre part).

Ville des pylônes 3

Listes géographiques des pylônes de Karnak : Quelques villes faiblement identifiées de Akka (n°48) à Tusultu (n°56)

N°50 – Bâr / bi-r(a) – Bar, le puits, c’est-à-dire Bera – « citerne » – Biʾru près d’Ougarit et Bi’ru de la rébellion de Sidon

N°51 – Semes-Atuma / s()-m-s()-‘-tu-m – Beth-Schemesch d’Isaachar – D’après Edel, sur la rive ouest de l’Oronte en face de Katna – Autre désignation de l’ancienne Ebla : Samsimuruna

N°52 – Anuyertu, Anuyeru / ‘a-nu-har-tu – Une des villes échues en partage à Isaachar – Ce toponyme se retrouve dans de textes d’Amenhotep II, proche de Kadesh. Ici, le lieu est plus susceptible d’être associé à en-Na’ura, à 14 km à l’est de Nazareth – Une ville vers Kadesh, Anaharath des annales d’Amenhotep II, ici est proposé Arahati en considérant que « Anaharath » provient de « Ana » d’une part (Ana ou Aïn signifie source) et de « Arahat » d’autre part

N°53 – Apra / ‘pr wr – Ephron, située entre Astaroth-Carnaïm et Beth-Schéan – Néant – Néant

N°54 – Apra / ‘pr srj – Afpa de la tribu de Manassé qui prend sa place entre Ephron et Heschbon qui suit – Un nom de colline – Sipri au Tell Sfiré à Al Safirah

N°55 – Xesbu, Hesban / ha-s()-bu – Heschbon – Hasabu dans EA 174, à tell Hasbe, 16 km ouest-sud-ouest de Baalbeck – Hasabu, le Tell Hasbe

N°56 – Tasurat, Ataroth / tu-su-l-ti – Atsurat, limite entre les tribus de Ruben et de Gad – Tusulti dans EA185 et EA186 qui y est mentionné aux côtés de Hasabu – Tusultu des courriers d’Amarna, probablement le long du Litani (Liban)

Du n°48 au n°56, Wolfgang Helk voit une partie d’itinéraire depuis la côte libanaise vers Qadesh puis revenant vers le sud.
Dans ce blog, ce cheminement va davantage vers le nord-est. Il s’inscrit dans une continuité : après la traversée est-ouest de l’actuel pays d’Israël (de Hazor n°32 à Akka n°47), l’itinéraire (de Akka n°47 à Tusulti n056) se dirige vers le Nord, le long de la côte, sans doute par bateau, pour obliquer vers l’est au niveau de la trouée de Homs. Probablement que quelques étapes vers la vallée de l’Oronte sont oubliées car déjà mentionnées plus en amont dans la liste, puis l’itinéraire se poursuit vers le nord-est et revient vers le sud par la vallée de Baalbek.

N°57 – Nekebu / n-g-ba – A rechercher à l’orient de la Mer Morte – Désert du Negueb – Désert du Néguev

N°58 – As us yen, Aschukhen / ‘()-su-s-h-n – Schihon, Gebel-Schihân, ville située dans la Pérée et à l’orient de la Mer Morte – Pas d’identification – Akshak au tell Es-Sakan

N°59 – Ranama / ra-na-m – Namara, Beth-Nimrah, Nimrah dans « Les nombres » – Néant – Ranama : Rimmon au Tell Halif

Listes géographiques des pylônes de Karnak : Quelques villes identifiées de Néguev (n°57) au n°71

Listes géographiques des pylônes de Karnak :
Quelques villes identifiées de Néguev (n°57) au n°71

N°60 – Irata, Irta, Iarta / ju-r-tsa – Iazer ou Yatzar. Yatzer mentionnée dans la Bible dans la région montagneuse située à l’est du Jourdain – Yursa dans EA314 et EA315, maintenant positionné au Tel-Ful, 18 km SSW Lydda – Yursa des courriers d’Amarna sous le Tel Jemmeh

N°61 – Maayasa / mu-‘-ha-sa – Macces de la tribu de Dan – Muhazzi dans EA298, maintenant positionné au Tell es-Sultan, 14 km NW Yursa – Muhazzi des courriers d’Amarna aux tells Ma’ahaz et el-Hésy

N°62 – Ipu, Iapu / ja-pu – Jaffa, ouvre une nouvelle série de désignations – Joppe – Jaffa ou Yapu

N°63 – Kentu, Kenut, Kentut / k-n-tu – Néant – Gath-Rimmon près de Joppé ; D’après Noyh, sur le Tell es-Sellaqa ou sur le Tell el-Battih – Gath-Rimmon au Tell Jarīsha / Tell Garusa / Tell Gerisa

N°64 – Ruten, Luten / lu-t-n – Lod, sur les limites de Dan et de Benjamin – Lydda – Actuelle et biblique Lod

N°65 – Aana, Ono / ‘u-nu – Ono : Lod et Ono sont souvent mentionnées ensemble dans la Bible – Maintenant Kafr Ana, 9 km nord-nord-ouest de Lydda – Ono aux Kafr ‘Ana et Kafr Juna

N°66 – Apuken / ‘a-pi-q-n – Apheca, Aphek – D’après Noth, situé au Tell el-Muchmar, à 12 km au nord de Kafr Ana, tandis qu’Alt la situe sur le Ras el-En, à 4 km au sud-ouest du Tell el-Muchmar – Aphek sous le Tell el-Mukhamar ou sous le Tell Ras el-‘Ain

N°67 – Suka, Saka / su-ku – Suka, Soccho dans Eusèbe et St Jérome – Suweke, à 28 km au nord-nord-est d’Aphek, près d’Alt – Aujourd’hui Shuweika en Palestine

N°68 – Ihema, Ihma, Iahmana / ja-h-m – Yoqnéam, ville souvent citée et située dans le sud de la tribu d’Ephraïm, non loin de Soccho et Khézib – Jemma, 4 km au nord de Sucho – Probablement Jemma, aujourd’hui Yama en Israël

N°69 – Labafana, Labafa / ha-bi-tsa-na – Khafaba, Khézib, ville de Juda – Néant – Néant

N°70 – Kentu, Kenut, Kenath / k-n-tu – Néant – Djett, à 4 km au nord de Jemma – Jatt en Israël

N°71 – Maktar, Maktal / m()-k-ta-l – Magdolum, Migdol, Médjel, ville située dans les environs d’Ascalon – Néant – el-Medzhel, à 5 km à l’ouest-nord-ouest de Jett – Un des différents « Migdol », localisation incertaine : Tel Asawir, Tel Zeror, Tel Burga ou le Tell Ras el-‘Ain ; Ce dernier appelé Migdol-Yen semble le plus probable.

Wolfgang Helck fait remarquer que ces derniers lieux sont très proches de Megiddo et ajoute : Le circuit de l’armée égyptienne dans ces dernières listes se fait vers Megiddo.
Ce tronçon de parcours (n°57 à n°71) est un des plus certains. Il part du sud pour remonter l’actuel pays d’Israël entre la Mer Méditerranéenne et la Mer Morte.

N°72 – Apten / ‘a-p-t-n – Néant – Néant – Néant

N°73 – S’ebtuna / s()-b-tu-na – Néant – Abel et Maspéro ont proposé Chirbet Shabtin, 15 km à l’est de Lydda. Mais il s’agit plutôt de sa-b-tu-na de la bataille de Kadesh de Ramsès II, au sud de Kadesh – Shabtuna au sud de Qadesh

Listes géographiques des pylônes de Karnak : Quelques villes identifiées du n°72 au n°86

Listes géographiques des pylônes de Karnak :
Quelques villes identifiées du n°72 au n°86

N°74 – Tiai, Tia / ta-ja-‘a – Néant – Albright et Lambdon la comparent au ta-ja-e, ta-a-ja-e des lettres d’Alalakh ; Elle apparaît également dans les annales de Tiglath-pileser III – Tae du pays d’Unqi dans les annales de Teglath-Phalasar III, Taie des textes d’Alalakh, non localisée

N°75 – Naun, Nun / na-w(a)n – Naamah, située en Palestine méridionale – Pas de localisation sûre ; Abell pense à Khirbet Nina, à 11 km au sud-est de Jebna ; Albright et Alt penchent pour Nawa dans les plaines de Hauron – Néant

N°76 – Hutita / ha-di-ta – Hutita, Hadid, Adatha, Adida, mentionnée dans la Bible avec Ono et Lod – Néant – Un toponyme « Hadath » du Liban

N°77 – Har, Hal / ha-r(a) – Hara, Haran – “Montagnes” – Néant

N°78 – Is’epar / ja-s()-p-‘()-l(a) – Saphir ou Scaphir que St Jérome situe entre Eleutheropolin et Ascalonen dans la tribu de Juda – Alt et Noth ont pensé à Jasuf, à 12 km au sud de Naplouse sur le Tell Schech Abu Zarad, mais cette approche sud ne correspond pas à l’approche nord que nous avons choisie ici à cause de Shabtuna – Site de Yiftah’el

N°79 – Rakafa / ru-g(i)-ts(i) – Rakafa, Takara, Takala, Tsiklag de Juda – Albright l’identifie avec Ruhizzi des courriers d’Amarna, qui, selon les informations devait se trouver dans les environs de Kadesh, mais à l’est de l’Anti-Liban. Cependant, Ramsès II écrit son lieu « ra-ha-sa ». L’équation n’est donc pas sûre – Le Tell Hosh Rafqa

N°80 – Kerara / k-ru-ru – Guérar, ancienne ville des Philistins, limite méridionale de la terre de Canaan – Néant – Néant

N°81 – Harhorar, Harahar / ha-r’()-l – Haroher de Juda, au sud de la Palestine – Wolfgang Helk lit « ha-r’()-l » en le justifiant techniquement ; il y voit le lieu ha-r-ma-na, Hermel, qui joue un rôle majeur dans la bataille de Kadesh, ainsi que la forêt de La-bi-’ u qui suit – Harnem, c’est-à-dire Hermel au Liban

N°82 – Rabau, Rabad, Rabbau / la-bi-u – Ville de la tribu de Juda – D’après Edel, la forêt au sud de Kadesh où chasse Amenhotep II et qui est mentionnée dans le récit de la bataille de Kadesh. Malgré les doutes d’Edel, il peut probablement être assimilé à Leboué – La biblique Lebo-hamath au Tell Taalabaya

N°83 – Numaana, Numana / nu-ma-na – Maon ; Josué cite dans un même groupe Maon, Ziph et Iouta – Albright et Lambdon rapprochent ce lieu à celui de Nu-um-ma-na-se d’Alalakh – Maon au Tel Me’ona

N°84 – Namana, Neema / n-‘-m()-na – Ville de la tribu de Juda – Néant – Inimme néo-assyrien ; Yanuamma des courriers d’Amarna, le Tel Na’ama

N°85 – Maramam / m(a)-ra-m-aim – Mamaré près d’Hébron dans la terre de Canaan – « hauteurs » – Méron au Tell el-Khirbeh d’après Eero Junkkaala

N°86 – Ani / ‘-ni – Aïn, ville donnée en partage aux enfants d’Aaron – « la source » – Ayun ou Ijon au Tell Dibbin au Liban

Wolfgang Helk cesse ici une série qui débute au n°72, avec le commentaire suivant : Cela semble être une opération militaire complémentaire dans les environs de Kadesh.
En effet, cette série semble traverser le Liban, du nord vers le sud, encore une fois en direction de Megiddo, comme l’intervalle de villes n°3 – n°10. Cependant ce nouvel ensemble de cités semble être, à son début, plus vers l’ouest de la Beqaa, et il concerne aussi le sud du Liban, jusqu’au nord de l’actuel pays d’Israël.

N°87 – Rahebu / ra-h-bu – Rehoboth, l’antique cite célèbre dans l’histoire d’Isaac – Assurément Rehob – Rehob au Tell es-Sârem

N°88 – Akara / ‘a-qa-(a) – Akara au sud de la Palestine – Néant – Tel El-Hayyat en Jordanie

N°89 – Hiklaim / h-ja-k-la-ji-m – N’est pas Eglaïm, ville des Moabites mais Heglon, une ville de Juda – Néant – Probablement Eglaïm de Moab

N°90 – Abara, Ubala / ‘u-bi-l – Abila du sud – Köhler l’interprète comme un « puits couvert », alors qu’Albright voit ‘u-bi-la « ruisseau », car les puits couverts n’existent dans le désert que pour se protéger du sable. Mais nous sommes apparemment dans la région désertique au sud-ouest du lac de Tibériade – Abila de la Décapode, en Jordanie, maintenant Qweilbeh

N°91 – Atara / ‘u-ta-ra-‘a – Aduram, Adoraïm ou Adora dans la plaine de Séphala – Une autre Adora à Naphtali ; D’après Noth à Der’a sur le Yarmouk – D’après Pritchard : Edrei, l’actuelle Deraa en Syrie

N°92 – Abara / ‘u-bi-l – Une troisième Avila – Néant – Abila de Pérée (actuellement Abil az-Zayt), à la latitude d’Amman

N°93 – Kentu / k-n-t-‘u-ta – Canath, ville située dans la Trachonite – Néant – Possiblement Canath vers le sud de l’Hauran

N°94 – Makerput / m()-q-r-pu-t – Makerput, Merekput, Beth-Markaboth, ville de la frontière méridionale de Juda – Néant – Biblique Beth-Markaboth

N°95 – Aîna / ‘a-ja-na – Anim, ville de Juda. Cette ville n’est présente que dans une liste – Néant – Possiblement la biblique Aïn de Juda ; Dans « Acta Sanctorum Martyrum » publié par Assemi, il est indiqué que le martyre Peter Abselama était un natif d’Anea dans le district de Beth Gubrim ou district d’Euleutheropolis. Ce qui situe cette cité non loin d’Hébron

N°96 – Karaman / ku-ra-m()-n – Ville de Carmel, cité au livre de Josué dans l’énumération des lieux attribués aux enfants de Juda – Néant – Biblique Carmel de Juda à une quinzaine de kilomètre au sud-est de Hébron

N°97 – Batïa / bi-ta-‘a – Peut être Beth mentionnée par St Jérome – Néant – Néant

N°98 – Tapunu / ti-pu-nu – Tappuah, ville de Juda – L’approche d’Albright à Tell Dibbin, à 30 km au nord du lac Helese, est incertaine – Taffuh à l’ouest d’Hébron, en Palestine

Listes géographiques des pylônes de Karnak : En rouge, quelques villes identifiées du n°87 au n°93 En noir, quelques villes identifiées du n°94 au n°111

Listes géographiques des pylônes de Karnak :
En rouge, quelques villes identifiées du n°87 au n°93
En noir, quelques villes identifiées du n°94 au n°111

N°99 – Abira, Ubira / ‘u-bi-l – Quatrième Abila – Néant – Dora près de l’actuelle Hébron en Palestine, la biblique Adoraim

N°100 – Irratu / ja-ru-tu – Itura, Jattira en Judée – Néant – Néant

N°101 – Harakana / ha-l-ku-r – Néant – Néant – Néant

N°102 – Iakebaara, Iakebamra, Iakebam / ja-‘-q-b-‘i-l – Néant – cf Yeivin, Eres-Yisrael – Néant

N°103 – Kaputa / q()-pu-ta – Chaphtis, ville de la tribu de Juda – Néant – Eero Junkkaala : Gibbethon au Tel Malat ou Tel Malot

N°104 – Katira / q()-tsi-ru – Une ville d’Isachaar, que l’Onomasticon appelle Achaseluth – Certainement pas Gezer, peut-être Gadara au sud de Yarmouk – D’après Pritchard et Eero Junkkaala : Gezer

N°105 – Rabatu, Rabbatu, Rabbut / ra-bi-tu – Rabbith, Mariette en nomme trois : chez les Ammonites, chez les Moabites et dans le territoire de Juda. Il préfère celle de la tribu d’Isachaar citée par Josué – Jirku, pense à Rubute dans EA289 – Rubutu des courriers d’Amarna EA289 et EA290, qui a été située entre Gazru et Jérusalem par les traducteurs des lettres d’Amarna

N°106 – Makratu / m()-q-ra-tu – Néant – Néant – Khirbet el Mahruq

N°107 – Ameku / ‘a-m-qu – Une Emek, le voisinage de Tsarthan (ville n°108) l’incite à voir Emec-Achor – Néant – Emec-Achor de la bible, le Tel el-Far’ah vers Mukhayyam Fari’a

N°108 – Sarta / sa-ru-ta – Tsarthan – Néant – Tsarthan au Tell es-Sa’idiyah, en Jordanie

N°109 – Baratu, Baraut / bi-‘-u-tu – Baraut de la tribu de Benjamin – Néant – Il est possible que ce soit une contraction du nom biblique « Beth-Araba »

N°110 – Bet-S’ara / bi-ta-s()-‘-l – Beth Schilo, que le « Livre des Juges » situe au nord de Beth-el et au sud de Lebona – Besan – Pritchard et Aero Junkkaala considèrent qu’il s’agit de Beth Shean

N°111 – Bet-Anta / bi-ta-b-n-ta – Beth Anoth, dans la région montagneuse de Juda – Néant – Probablement la biblique Dothan au Tel al-Hafireh

Dans ce blog, en fin de listes, les localisations de Mariette sont préférées car plus cohérentes. Clairement les toponymes de la série n°87 à 111 sont des lieux de la vallée du Jourdain :

  • Les n°87 à 93 correspondent à des cités de l’est du Jourdain et au sud du Yarmouk
  • Les n°94 à 111 sont des villes antiques de l’ouest du Jourdain, du sud vers le nord.

 

Suite en construction

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus