Le Yamutbal

Le Yamutbal est assurément voisin du Numha. Voici trois courriers, issus des archives de Mari, qui le montre :

  • A.3757 : « Hammurabi de Kurda a pillé le Yamutbal et il a emporté au Numha 2000 moutons et 40 personnes » ;
  • VI 42 : « Les troupeaux paissent entre le Numha et le Yamutbal… »
  • XXVI 404 : « Viens et rencontrons-nous à Sidqum, Sidqum n’est pas la ville de même nom du Saggar. C’est la cité appelée Sidqum à la frontière entre Numhum-Karana et le Haut-Yamutbal ».

Warad-Sin et Rim-Sin, deux frères, ont régné sur ce royaume du Yamutbal qui comprenait Larsa, Mahkan-Sapir et Andarig. Certains historiens considèrent qu’ils étaient d’origine Elamite et que la formation de ce pays a été la conséquence d’une prise de Larsa par leur père, Kutur-maduk, scheik du Yamutbal, dans le sillage des conquêtes d’Elam.

Probablement que ce royaume n’avait pas de continuité territoriale et comprenait deux régions séparées. Certains textes évoquent un « Haut-Yamutbal » ou « Yamutbal supérieur », à l’opposé d’un Yamutbal du Sud qui comprenait au moins Larsa, Mashkan-Sapir et Razama du Yamutbal.
La partie sud a fait partie de ce pays pendant environ deux générations d’hommes, puisqu’elle a été conquise par Hammurabi de Babylone qui assiégea successivement Mashkan-Sapir puis Larsa quelques années avant la destruction de Mari :
http://antikforever.com/Mesopotamie/Amorrites/larsa.htm

Toutefois, la mémoire de ce pays a subsisté jusqu’à la période néo-assyrienne puisqu’un texte d’Assurbanipal (Campagne de Qirbit de l’an 4) le mentionne. Il montre d’ailleurs que Der en était la cité principale.

 

Mais, indépendamment de sa partie sud, le Haut-Yamutbal comprenait les villes d’Andarig, probablement Harbu du Yamutbal mais aussi, plus tardivement, Kakmum et Hubsalum d’après les archives de Tell Leilan.

Curieusement, plusieurs textes montrent que le Yamutbal a été une colonie du Yamhad. Ainsi dans la tablette L.87-929+944 Hammurabi d’Alep dit « Pourquoi Astamar-adad (roi de Kurda), Mutija (roi d’Andarig) et Sepallu ont pris les commandes des troupes du Kakmum et ont détruit le pays de Yussan et le pays de Yamutbal, et amené ces régions hors de mon pouvoir ? » Mais L.87-462+489 nous apprend que Hammurabi d’Alep décide d’envoyer 10 000 hommes pendant 2 ans pour aider Mutija d’Andarig.
Ce qui confirmerait une origine amorite de ses souverains.

L’étude ci-dessous, surtout réalisée en s’appuyant sur les textes mésopotamiens, positionne le Yamutbal du sud à l’Est du Tigre, au bord du pays d’Elam, formant un croissant à partir de Larsa :
http://www.transylvanianreviewjournal.com/ojsfolder/index.php/TR/article/view/246

Dans ce blog, cette envergure géographique est confirmée par un certain nombre de villes qui ont été reprises du Numha – pays ici considéré, en dehors de tout consensus, comme étant de part et d’autre de l’actuelle frontière entre l’Iran et l’Irak – par Atamrum, fils de Warad-Sin, avec la complicité d’Isme-Dagan roi d’Ekallatum :
Aramanima ;
Kiyatan ;
Hamadanum ;
Urzikka.
Ce blog positionne ces villes en Numha puis plus tard en Yamutbal du sud, et non dans celle du Nord.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus