Les Lulubi

Une stèle de Naram-Sin d’Akkad illustre les combats entre les babyloniens et le peuple des Lulubi établi dans les montagnes du Zagros.
https://collections.louvre.fr/ark:/53355/cl010123450

Pays des Lulubi

Pays des Lulubi

Au 23e siècle avant notre ère, les Lulubi formaient un pays qui, pour certains historiens, allait de la moitié amont de la rivière Diyala jusqu’au lac Ourmia. Dans la géographie de Sargon, Lubdi est situé dans le pays d’Arrapha. Les rois les plus connus sont : Satuni (2230-2200), Immashgun (2200-2170) et Anubanini (2170-2150). Ce dernier semble être l’auteur de l’inscription des reliefs rupestres de Sar-e pol-e Zahab, en Iran : « Annubanini, puissant roi des Lulubum, a fait cette image de lui-même ainsi qu’une image de la déesse Ishtar sur le mont Batir ».
Des historiens attribuent également aux Lullubi les reliefs rupestres de Shikaft-i Gulgul, moins bien conservé.
Les Lullubiens sont également mentionnés dans les tablettes du Tell Shemshara, notamment à l’occasion de recherches de fournisseurs de céréales.
Le pays des Lillubi, et sa langue spécifique, ont ensuite disparu. Toutefois les archives de Nuzi évoquent toujours ce peuple et désignent sa capitale par Lubdi, alors qu’à l’époque néo-assyrienne, ils sont les Lullumu et leur ville principale était plutôt orthographiée Ellipi.
Sargon II a élargi leur territoire : « J’ai ajouté la terre Karalla dans toute son étendue à la province des Lullumu. »
Sennachérib a mené une campagne militaire contre le pays d’Ellipi. Il affirme avoir conquis sa totalité dont les cités royales de Marubishti et Akkaddu, avec 34 bourgades des alentours, les grandes villes de Sissirtu et Kummahlum, la région de Bit-Barru. Il a annexé ces territoires à l’Assyrie. En revanche il a fait d’Elenzash une ville royale et une forteresse, puis il a changé son ancien nom en Kar-Sennacherib. Il y a installé d’autres peuples de pays capturés pour les placer sous le contrôle du préfet de Harhar.

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus