Un itinéraire conseillé à Yasmah-Addu

Le texte ci-dessous est issu de « Documents épistolaires du palais de Mari » de Jean-Marie Durand.
Yasmah-Addu avait comme réputation de ne pas quitter son palais et de « coucher avec ses femmes ». C’est pour ces raisons que d’autres lui ont préparé ses rares expéditions.

Voici l’extrait du courrier I85+ de Samsi-Addu à ce fils qui doit conduire une armée de 20 000 hommes à Qatna :
« Quelle route est la bonne pour l’armée en marche ? Est-ce la route haute qui est la bonne ? Est-ce la route moyenne qui est la bonne ? Est-ce la route basse qui est bonne ?
Est-ce tout droit devant toi l’idéal pour la marche de l’armée ? L’armée, est-ce à partir d’Abattum qu’elle se mettra en route ? Est-ce à partir de Halabit qu’elle se mettra en route ? Ou bien est-ce tout droit de devant toi qu’elle se mettra en route ?
Envoie des gens partout afin qu’ils sachent bien à quoi s’en tenir pour toi au sujet des ressources en eau de ces routes. Envoie-moi un rapport détaillé afin qu’ici, moi-même, je donne des instructions et l’armée se rassemblera en fonction du chemin par où elle ira.
• Si l’armée prend le chemin haut pour route, l’armée qui se sera rassemblée pour cette voie ira par l’intérieur du Pays vers […] Qirdahat, Der, Malhâtum, et Tuttul ; puis depuis Tuttul elle gagnera Abattum.
• Si c’est la voie moyenne que cette armée emprunte, elle ira vers Dunnum par la limite du désert […]
• […] »

La difficulté du texte réside dans la méconnaissance de la ville de départ. Mais il n’y en a peut-être pas : la mission consiste à envoyer une armée de 20 000 hommes à Qatna, et Samsi-Addu préconise un rassemblement final à Halabit ou à Abattum qui sont les dernières villes des bords de l’Euphrate avant de rejoindre le royaume de Qatna.

Le chemin haut est celui qui passe par le nord de l’Euphrate puisque le deuxième, par Dunnum, longe le sud du grand fleuve. Il est dommage que le troisième, qui devait être encore plus méridional, n’a pas pu être lu.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus