Fin tragique d’Isme-Addu d’Asnakkum

Les textes ci-dessous sont des extraits de « Documents épistolaires du palais de Mari » de Jean-Marie Durand. Jean-Robert Kupper détaille les éléments dans « Un épisode de l’histoire du royaume d’Asnakkum ».
M.7411 est une première version de l’événement, raconté par un serviteur de Zimri-Lim : « Un serviteur de Saddum-Labua, frère de Sammetar d’Asnakkum, un serviteur de Terru d’Urkish et un serviteur de Hammi-kun de Suduhhum ont fait parvenir à Saggaratum la tête d’Isme-Addu d’Asnakkum. […] La troupe d’Atamrum est entrée à Asnakkum. Terru et Hammi-Kun, l’ayant appris, allèrent à Asnakkum et tuèrent Isme-Addu. Ils ont fait fuir la troupe d’Atamrum. »
Les protagonistes sont de la région d’Asnakkum, sauf Atamrum qui était un allié d’Eshnunna et d’Elam. Isme-Addu, roi d’Asnakkum, était le successeur de Sammetar. Ce dernier, frère de Saddum-Labua, a sans doute été éliminé quelques années auparavant suite à l’incursion des troupes d’Eshnunna et d’Elam dans l’Idamaras.
A.2939 est un courrier d’Itur-Asdu, gouverneur de Nahur, qui semble être antérieur à l’événement : « Naguère Terru, le roi d’Urkis, m’avais écrit : « En contrepartie des fautes que j’ai commises envers mon Seigneur, à présent, je veux faire un grand coup pour mon Seigneur. Je vais couper la tête d’Isme-Addu et l’apporter à mon Seigneur ! » Voilà ce qu’il m’avait écrit et j’avais envoyé cette nouvelle à mon Seigneur ».
Et puis à Asnakkum il y avait une ambiance délétère. Les troupes d’occupation d’Asnakkum étaient constituées de diverses origines d’individus qui n’agissaient pas toujours en cohérence :

  • A.2939 : « Le sieur Isi-Nabu, homme du Yamutbal, qui a 30 hommes émigrés du Yamutbal sous son autorité, m’a écrit en ces termes : « Rassemble une troupe de 500 ou 600 hommes ; vient de nuit que je te livre Asnakkum. » Voilà ce qu’il m’a écrit. Mais moi, du fait que je n’ai pas pu demander l’autorisation à mon Seigneur et que la troupe à ma disposition est très peu nombreuse, je n’ai pas saisi l’occasion. A présent, que mon Seigneur réfléchisse pour j’agisse selon l’ordre de mon Seigneur. Pour ce que sait mon Seigneur, je ne cesse d’envoyer un serviteur à moi à Asnakkum. J’ai écrit à Isme-Addu à propos de dame Haliyatum et de la famille d’Ayarum, mais il ne cesse de me répondre des mensonges. »
  • XIV 116 : « 30 Guti ont quitté la troupe qui constitue la garnison d’Asnakkum et sont arrivés à Sahatum, chez Bahdi-Addu, disant : « Nous voulons aller vers chez notre Seigneur ». […] Ces hommes me sont arrivés à Saggaratum. »

Mais c’est II 33, rédigé par Ibâl-El, le « merum » des Bensimalites, qui nous informe du véritable auteur du meurtre :
« Etant donné que Saddum-Labua m’a écrit ceci « Comme j’ai coupé la tête d’Isme-Addu, l’ennemi de mon Seigneur, et l’ait fait porter chez lui, les gens de Hurra et de Sinah sont venus ici et ils ont coupé mes vergers » et qu’il a ajouté : « Viens que je te confie la ville d’Asnakkum pour que je puisse partir chez mon Seigneur », j’ai écrit à Ibal-Addu. Il a fait entrer dans Asnakkum une cinquantaine d’hommes pour protéger la ville. Saddum-Labua et Ibal-Addu sont arrivés chez moi, à Siharata, avec tout un concours de bédouins et Saddum-Labua m’a dit « Il ne faudrait pas, si je vais chez mon Seigneur, qu’après mon départ, diverses villes qui me sont hostiles n’attaquent Asnakkum ».
Hurra et Sinah sont deux villes du périmètre du pays d’Asnakkum, souvent mentionnées avec Urkis, qui, ici, semblent mécontentes des nouvelles alliances du roi d’Urkis et du nouveau roi d’Asnakkum.
Sahatum et Siharata semblent ici désigner des cités sur le chemin entre Asnakkum et Saggaratum.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus