Lakish au tell ed-Duweir

 

En Israël, après avoir été identifiée sur le tell el Hésy, Lakish est maintenant proposée sur le tell es-Duweir, surtout du fait de trouvailles de l’âge de fer qui coïncident avec les textes néo-assyriens, et aussi avec la bible.
Les couches archéologiques montrent une occupation principale depuis la fin de l’âge du bronze jusqu’au début de notre ère. Les fouilles ont été conduites, entre 1932 et 1938, par James Leslie Starkey. Des Ostraca, traduits notamment dans « Ancient Near Eastern Texts » de James B. Pritchard, datés du 6e siècle avant notre ère, écrits en hébreu ancien, évoquent effectivement Lachish.
Dans les textes néo-assyriens, la ville est mentionnée avec l’orthographe « Lakitsu ». Elle a été le lieu d’une bataille de Sennacherib, qui en a relaté le siège sur les murs de Ninive.
Un autre toponyme, très proche, existe dans l’histoire antique de cette région : On sait que la tribu de Dan a conquis une ville appelée Laïsh et lui a donné le nom de Dan. Les textes égyptiens de malédictions évoquent un roi de Laïsh nommé Horon-av. Sur une inscription Aramaïque de Zakar, un roi de Hamath se donne le titre de « Roi de Hamath et Lu’ash ». La ville semble mentionnée dans les archives de Mari sous une dénomination semblable de « Laish » : Zimri-Lim a envoyé 5 kg d’étain à Laïsh. Cependant, les couches archéologiques du Tell ed-Duweir ne montrent pas d’occupation à cette époque : Laïsh est un toponyme différent.

Mes notes de vraisemblance :
Lakish était située au tell ed-Duweir : 4/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus