Aksapa au tell Keisan en Israël

Le Tell Keisan est situé entre Haïfa et Akka (Acre) dans l’actuel pays d’Israël. Il a fait l’objet des plusieurs campagnes de fouilles, dont une très récente : durant l’été 2022.
https://keisan.uchicago.edu/
Les ruines les plus anciennes remontent au Chalcolithique, mais l’occupation maximale est pendant l’âge du bronze, avec une décroissance vers la fin de cette période, à partir du 12e siècle avant notre ère.
Le site a été abandonné vers le 8e siècle avant J-C. puis il est réoccupé avec des caractéristiques néo-assyriennes. Une tablette de cette période a été trouvée sur ce site. Il s’agit d’une liste néo-assyrienne de noms de personnes, sans critère de localisation.
De nombreux objets de type égyptien y ont été trouvés.
https://ixtheo.de/Record/179634446X
La dénomination « Aksapa » à l’âge du bronze fait maintenant l’unanimité, surtout du fait d’une proximité certaine avec Akka dans les listes des pylônes de Karnak et dans les courriers d’Amarna :

  • La ville est mentionnée en position 40, non loin de Ta’anakh (n°42) et d’Akka (n°47)
  • Dans EA 366, une proximité avec Akka apparaît puisque Endaruta, l’homme d’Aksapa est venu avec Surata, l’homme d’Akka, au secours de Suwardata, le maire de Qiltu.

Aksappa est confirmée comme étant un port du fait de la trouvaille de cachets dans les mouillages phéniciens. C’est possiblement la biblique Akshaph.
Les annales de Sennacherib évoquent cette même ville sous la désignation « Akzibi ».
Il faut noter par ailleurs qu’une déesse appelée Askasepa était honorée par les Hittites. Auparavant, du temps des marchands assyriens, la ville de Kanès avait une porte à son nom.

Mes notes de vraisemblance :
Aksapa des tablettes d’Amarna était au Tell Keisan : 3/5

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus