Jérusalem : Urusalim dans les lettres d’Amarna

 

Dans trois lettres d’Amarna (EA287, EA289, EA290), les traducteurs ont considéré que Jérusalem est désignée Urusalim. Abdi-Heba y apparaît comme étant son maire. Le rapprochement est motivé par les nombreux toponymes présents dans ces 3 courriers, tous non éloignée de l’actuelle ville sainte, qui donnent du sens aux traductions.

Et puis, les traducteurs des annales néo-assyriennes, notamment celles de Sennacherib, ont lu un nom de cité proche : « Ursalimmu ».
Il faut attendre le 7e siècle avant notre ère pour avoir une mention de Jérusalem en Hébreu.
https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/la-plus-vieille-mention-de-jerusalem-en-hebreu-retrouvee-sur-un-papyrus_107752

Des fouilles menées par une anglaise, Kathleen M. Kenyon, entre 1961 et 1967, ont montré que Jérusalem était habitée depuis le tout début de l’âge du bronze, mais sans avoir l’envergure de maintenant. Il faut attendre les derniers siècles du deuxième millénaire pour constater une certaine croissance de la population.

Mes notes de vraisemblance :
Jérusalem est Urusalim dans les lettres d’Amarna : 3,5/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus