Per-Sopdou au Tall Saft al-Hinnah

 

Dans ses annales, au 7e siècle avant J.-C., Assurbanipal mentionne, parmi les rois d’Égypte, Pakruru, roi de Pisaptou. Le rapprochement avec « Per-Sopdou » des hiéroglyphes est phonétiquement assez évident. Il s’agit d’une des villes les plus à l’est du Delta, où était honoré le dieu Sopdou protecteur des frontières.
Le temple de Sopdou, construit par Ramsès II, a été retrouvé par Edouard Naville, en 1885, sur la commune de Tall Saft al-Hinnah ou Saft el Henneh.

Le nom de Per-Sopdou est attesté lors du règne de Piankhi, de la 31e dynastie. La ville est listée parmi les coalisés de Basse-Égypte sur sa stèle décrivant ses victoires sur les cités du nord de l’Égypte.
Une statue du Metropolitan Museum, datée du règne de Nectanebo I, a probablement été retrouvée sur ce site :
http://metmuseum.org/collection/the-collection-online/search/547693

Mes notes de vraisemblance :
Per-Sopdou, ou Pisaptu, était située au Tell Saft el Hinnah : 3/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus