Le Tell el-yahudiya : Natho ou Leontopolis en Grec, la moderne Nay

 

En Égypte, le Tell el-Yahûdîya est situé à environ 20 km du nord est du Caire. Il doit son nom à la présence, il y a deux milles ans, d’une population juive. Un temple y a été construit par le grand prêtre juif Onias, fils du grand prêtre Onias III, qui trouva asile et protection auprès de Ptolémée VI Philométor au 2e siècle avant notre ère.
Naville et Pétrie y ont effectué des fouilles il y a plus d’un siècle, et ont extrait de grandes quantités de céramiques de différentes origines, notamment d’autres sites du Moyen-Orient, couvrant les périodes allant du Moyen Empire au début de notre ère. Ils y ont également exhumé une forteresse du Moyen Empire, ainsi que d’autres monuments de rois du Nouvel Empire : Ramsès II, Mérenptah, Ramsès III, …
https://egyptsites.wordpress.com/2009/03/02/tell-el-yahudiya/
La présence d’un fort Hyksos et de céramiques communes avec les sites de Khirbet Kerak et de Beth-Shean pose la question de l’ancienneté de l’implantation de la population du Levant. Celle-ci devait être liée à la probable présence d’un canal ou bras du Nil maintenant disparu.
Shou et Tefnout étaient les dieux qui y étaient honorés sous la forme de lions. D’où le nom grec de « Leontopolis », à ne pas confondre avec un deuxième Leontopolis au Tell el-Moqdam.
Le tell el-Yahûdîya est situé sur la commune actuelle de Nay ou « Nay-Ta-Hut » qui a gardé son nom ancien. Hérodote et Assurbanipal au 7e siècle avant J.-C l’évoquent sous la dénomination de Nathô.

Mes notes de vraisemblance :
Nay-Ta-Hut est le nom ancien du Tell el-Yahûdîya : 4/5
Nay-Ta-Hut est évoqué sous le nom de Nathô par Hérodote : 4/5
Nay-Ta-Hut était appelé Leontopolis par les Grecs : 3,5/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus