Isin, le site d’Ishan Bahriyat

En 1954, V.E. Crawford a édité « Sumerian economic texts from the Firsrt dynastie of Isin » à partir de tablettes entreposées à l’Université de Yale. L’origine de ces écrits était et est encore inconnue. L’auteur y a sélectionné les tablettes des règnes des rois amorites Ishbi-Erra et Shu-ilishu sur la base des noms d’années répertoriés vers 2000 avant J.-C.
Ce n’est que plus tard que le site d’Ishan Bahriyat a été fouillé. Ce fut l’œuvre d’une équipe archéologique allemande, de l’université de Munich, dirigée par Barthel Hrouda, de 1973 à 1989. Les niveaux les plus anciennement habités sont de la période d’Obeïd. La ville était active lors de l’Empire Akkadien et a traversé l’âge du bronze jusqu’au début du 1er millénaire avant notre ère. Des tablettes ont été trouvées par l’équipe allemande, mais sur d’autres périodes de temps.
Le toponyme Isin y est bien présent, mais le rapprochement n’a pu être fait qu’en constatant :

  • De mêmes dieux honorés : Ninkarak, Ninisina et Damu ;
  • D’un même nom de temple de Dagan : e-ki-tus-ki-gar-ra ;
  • Un même bâtiment de nature commerciale : gis-kin-ti.

La croissance d’Isin est maximale lorsqu’elle était la capitale d’un royaume indépendant, sous les deux rois amorites ci-dessus rappelés, vers la fin de la troisième dynastie d’Our.
https://ancientneareast.tripod.com/Isin_Bahriyat.html
Plus tard, Isin était le lieu dont étaient originaires les rois de Babylone du 12ème siècle avant J.-C, notamment Nabuchodonosor.

Mes notes de vraisemblance :
A Ishan Bahriyat se situait l’ancienne Isin : 3/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus