Zabalam, le site d’Ibzaikh, Ibzaykh ou Bzeh

Il y a plus de 4 millénaires, en Mésopotamie, les textes de Tello évoquent des conflits frontaliers entre Umma et Girsu. Ils mentionnent qu’Ila, qui viola cette frontière, était à la fois le responsable d’Umma et un prêtre de Zabalam.

Dans « Inscriptions Royales Sumeriennes et Akkadiennes », Jean-Robert Kupper et Edmond Sollberger rapportent six textes qui mentionnent Zabalan. Ils indiquent notamment que IVC6c provient du site de Ibzaykh : « Hammurabi, le roi fort, roi de Babylone, roi des quatre régions, bâtisseur de l’Ezikalama, le temple d’Inana de Zabalan ».

Ibzaikh ou Ibzaykh ou Bzeh n’a jamais fait l’objet de recherches archéologiques officielles. Ce sont des fouilles clandestines qui ont extrait des dépôts de fondation montrant que Warad-Sin de Larsa et Hammurabi de Babylone y ont réalisé des travaux de rénovation d’un temple pour la déesse Inana.

M. A. Powell dans « Evidence for Local Cults at Presargonic Zabala » montre qu’il y avait effectivement un culte de la déesse Inana à Zabalan au 3e millénaire avant J.C.
https://www.jstor.org/stable/43074689?seq=1#page_scan_tab_contents

Zabilum des archives de Mari désigne probablement cette même ville.

Mes notes de vraisemblance :
Le site d’Ibzaikh, Ibzaykh ou Bzeh était Zabalam : 3/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus