Umma et Kissa étaient Jokha et Umm al-Aqarib

L’analyse de la toponymie antique se révèle ardue en ce qui concerne la Mésopotamie, non seulement du fait des conflits récents et des fouilles clandestines, mais aussi par un manque de rigueur des premiers archéologues qui n’ont pas toujours documenté leurs trouvailles. En effet, les pionniers de l’archéologie, lors des 19e et 20e siècle, ont débuté dans cette région. Aussi, de nombreuses tablettes cunéiformes sont sans provenance certifiée depuis longtemps.

Une identification de Oumma à Jokha provient de P. Scheil en 1894 qui fit les équivalences GIS-UH=Oumma=Jokha sur la base de découvertes, sur le site de Jokha, en Irak, de tablettes de la même époque que celles de Tellô.
Aussi, il a longtemps été considéré qu’autrefois le site de Jokha était désigné en Sumérien Umma et en Akkadien Kissa ou kishsha.

En 1960, J Braun a fait savoir que le Musée de Bagdad avait acquis une tablette en argent, réputée avoir été trouvée à Umm al-Aqarib, avec une inscription sumérienne révélant l’inauguration d’un temple par un roi d’Umma : Urlumma. Il faut savoir que ce roi d’Umma était déjà identifié dans les nombreuses tablettes de Tellô comme ayant creusé un canal frontière du temps d’Enannatum de Lagash. Mais la trouvaille isolée n’a pas beaucoup eu d’écho au regard des nombreux écrits de Tellô et Jokha.

A 7 km au sud-ouest de Jokha se situe le site d’Umm al-Aqarib. Il a été fouillé pendant un total de 7 saisons en 1999-2002 et 2008-2010 par des archéologues irakiens dans des conditions difficiles. Ils ont découvert des niveaux du début de la période dynastique (2900-2300 avant notre ère), avec plusieurs bâtiments monumentaux.
Maintenant, de plus en plus de chercheurs américains penchent pour un positionnement d’Oumma à Umm al-Aqarib pour trois raisons :

  • A Umm al-Agarib les archéologues ont exhumé une plus grande ville avec une durée d’occupation couvrant la même période que Jokha (de 2900 à 2300 avant J.-C.) et un bâtiment imposant reconnu comme étant possiblement un temple de Shara abondamment mentionné par les rois d’Oumma.
  • Les tablettes de cette région ont fourni non seulement les toponymes Umma et Gish-Kushu, c’est à dire Kissa ou kishsha, mais aussi UB-me, UB, HI×DIS, Sâr-Dis, qui, autrefois, ont tous été interprétés comme se référant à Umma. Maintenant des historiens considèrent que UB-me et Oumma désignent une seule et même cité à Umm al-Aqarib et que Jokha est plutôt Kissa.
  • Le nom même de la ville moderne semble avoir gardé la dénomination antique à travers les âges.

Dernièrement, l’unanimité s’opère en considérant que les deux sites correspondent aux villes d’Oumma et de Kissa : Umm al-Aqarib ayant eu son apogée avant Jokha.

Mes notes de vraisemblance :
Jokha et Umm al-Aqarib étaient les villes d’Umma et de Kissa : 4/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus