Adallaya des archives de Mari était l’Adilé ou l’Atlila néo-assyrienne

Teglath-Phalasar III mentionne avoir recreusé le canal Patti-Enlil et avoir exercé son autorité sur les villes Dur-Kurigalzu, Sippar de Shamash, […], le pays de Qirbutu (Qirbit dans les annales d’Assurbanipal II), Adillé, […], des villes de Kardunias jusqu’à la rivière Uqnu.
Alors qu’Assurnasirpal II lors de ses campagnes militaires au pays de Zamua indique avoir repris la cité d’Atlila que Zibir, roi de Kardunias, avait dévastée et réduite à un tas de ruines.
Atlila était donc une ville vers le sud-est du pays de Zamua, non loin du pays de Babylone.

Dans les archives de Mari, la ville d’Adallaya est mentionnée plusieurs fois :

  • XXVI 405 : « Atarum assiège la ville d’Asihum depuis 7 jours et me fais attendre dans mon propre camp. Le camp où je suis est proche de la cité et le camp d’Atamrum est situé sur la route qui mène à la ville. Saggar-Abum, le général de Hammu-Rabi de Kurda, avec 1000 guerriers aguerris sont dans la cité. […] Arrapha-Adal, roi du pays de Sirwunum, avec ses troupes, et avec lui 2 000 soldats Lullu, ses alliés, descendront et ils assiégeront la ville d’Adallaya sur l’ordre d’Atamrum ».
  • XXVI 421 : « Il sortit et entra dans Adallaya la nuit. Il [...] Adallaya et parcourait les villages de [...] et le grain des villages qu’il apportait à l’intérieur d’Adallaya. [...] Ils sont entrés à Kurda après avoir rassemblé les villages [...] à l’intérieur de Zurra. »

Il faut en conclure qu’Adallaya / Atlila était non loin de Sirwunum, vers la Diyala. Et que, possiblement, c’est cette ville qui a donné son nom à la rivière.

Mes notes de vraisemblance :
Adallaya était Adilé ou l’Atlila néo-assyrienne : 4/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus