Yasibatum est devenue la néo-assyrienne Azbat, et était au Tell Zubeidi ?

Yasibatum est un des toponymes les plus mentionnés des archives du Tell Rimah. Les auteurs des traductions, S. Dalley, C.B.F. Walker et J.D. Hawkins ont remarqué que, dans quelques autres courriers, ce même toponyme est écrit « Subatum ». Voici les passages les plus significatifs :

  • Dame Iltani réclame une attribution de champs autour de Badrum et Yasibatum à son mari, le lord, en disant : « Pour les récoltes, ils ont attribué des champs au Palace et à la fille esclave de mon lord, mais rien ne m’est attribué de ces champs autour de Badrum et de Yasibatum ».
  • Réponse d’Aqba-hammu, le mari : « A propos des récoltes dont tu m’as écrit : j’ai donné des instructions. Ils t’attribueront des récoltes et laisse les moissonnages de Badrum et de Subatum se faire. »
  • D’un serviteur qui répond à une préoccupation de cette dame Iltani : « De ton berger et de tes conducteurs d’ânes dont tu m’as écrit : où les assignerai-je ? Les ânes du pays et ceux appartenant aux âniers transporteront le grain d’Azuhinum (Il est nécessaire, vu les textes précédents et la fin de cette même tablette, de corriger par « transporteront le grain vers Azuhinum », le contexte général est sans doute un convoiement de précaution compte-tenu d’une dégradation des relations avec les pays voisins). Avec les hommes de [...], les bergers du pays autour de Yasibatum et de la ville de Hamiqatum jusqu’aux hommes de réserve et tous les autres sont affectés ; et quant aux hommes de Yasibatum dont vous m’avez écrit : quand les assignerai-je ? Laissez-les entreprendre [...] ce voyage, et je veillerai personnellement à ce que vos ânes [...] portent le grain de Yasibatum. »

Ces textes et d’autres montrent une proximité de Yasibatum / Subatum avec Badrum et Hamiqatum.
Dans les archives de Mari ne se trouve que la même désignation « Subatum » :
• XXVI 523 : « Etaient-ils des Hadnéens ? ou étaient-ils des Turukkéens ? Ils ont attaqué Subatum vers les rives du Tigre dans le territoire d’Askur-Addu (roi de Karana) »
• XXVI 522 : « Samas-El, le messager d’Askur-Addu, est allé parler à Hammurabi ainsi : « Il y a une attaque de Subatum, je ne peux pas la laisser ». Et Hammurabi a envoyé la réponse suivant à Askur-Addu « Yamutbal, mon ennemi, est allié avec toi. Comment puis-je aller à ton secours ? » ».

Dans les annales d’Assurnasirpal II au pays de Zamua, la même ville est désignée « Tiglath-assur-azbat » ou « Tikulti-Assur-Asbat ». Nom qui montre une appartenance au pays d’Assyrie depuis longtemps. Et puis c’est probablement devenu un tell en fin de règne de ce souverain, puisqu’on trouve la désignation « Tul-sa-Zabdani ». Le Tell Zabdani est formellement désigné comme frontière entre l’Assyrie et Babylone dans « L’histoire synchronique de l’Assyrie et de la Babylonie ».

Le Tell Zubeidi a été fouillé entre mars 1979 et mai 1980 par une équipe d’archéologues allemands dirigée par R.M. Boehmer et H.W. Dämmer à l’occasion de la construction d’un barrage sur la Diyala (bassin du Hamrin). Ont été trouvé deux niveaux avec des bâtiments et des tablettes cunéiformes de l’époque Kassite.
La dénomination du tell est restée quasi inchangée depuis la fin de règne d’Assurnasirpal II.

Mes notes de vraisemblance :
Yasibatum est devenue la néo-assyrienne Azbat, et était au Tell Zubeidi : 3/5

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus