La néo-assyrienne Sibaniba était le Tell Billa

Le Tell Billa a été fouillé par l’Université de Pennsylvanie, dans les années 1930, sous la direction de E.A. Speiser. Ce site est situé au nord-est de l’ancienne Ninive, à environ 25 km de la célèbre ville. Les résultats ont été publiés par Finkelstein en 1953 : des tablettes cunéiformes y ont été trouvées. Beaucoup d’entre-elles sont des textes administratifs du 9e siècle avant notre ère. Environ 70 ont été datées du 2e millénaire. Elles proviennent d’un chef du district de Sibaniba.
Cette dénomination apparaît dans les textes d’Ebla sous la forme Zibanaba.
Dans les textes du Tell Billa, les autres toponymes mentionnés sont le district de Bit-Zimani, pourtant assez éloigné de celui de Sibaniba, et les villes d’Adiu et d’Ekallate. Il faut y reconnaître les villes d’Idu et d’Ekallatum des archives du tell Shemsharah.

Des poteries trouvées sur ce site montrent que la ville existait effectivement au moins vers 1400 avant notre ère.
https://www.alamy.com/stock-photo-impression-of-a-cylinder-seal-from-tell-billa-which-shows-two-cultic-104170118.html
Cette ville est « Sibanum » des archives de Mari, comme le montre le courrier d’Isme-Dagan à son frère Yasmah-Adu : « Aujourd’hui je viens de prendre Sibanum, Ninêt et le pays tout entier. Réjouis-toi ! »

Mes notes de vraisemblance :
Sibanum ou Sibaniba était le tell Billa : 4/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus