Irrite, Irridu : le Tall Hajeb ?

 

Dans les archives d’Ebla, se trouve de nombreuses mentions d’Iritum. Dans celles de Hattusa, les traducteurs ont orthographié indifféremment cette cité « Irrite » ou « Irridu ». Dans celles de Mari, elle apparaît sous la forme Errêt et elle partage le même roi (du Zalmaqum) que Nihriya et Harran.
Dans les annales de Suppiluliuma, une opération militaire menée par Piyassili, fils du grand roi, depuis Karkémis a traversé l’Euphrate et a soumis Iridu avec Harran, confirmant ainsi la proximité de ces deux cités, à l’est de l’Euphrate. Elles ont ensuite été intégrées dans le royaume de Mitanni.
https://labalancedes2terres.info/spip.php?article953
Quelques siècles plus tard, Adadnirari, roi d’Assur, a écrit : « Je conquis et détruisis la ville d’Irridu. Les grands dieux m’ont donné à gouverner toutes les contrées de Taïdu à Irridu et Eluhhut, avec tous les monts Kasiyari, les forteresses de Sudu et Harranu jusqu’à la rive de l’Euphrate ».

Dans « Les toponymes de la Haute-Mésopotamie », Nele Ziegler et Anne-Isabelle Langlois positionnent Irrite au Tall Hajeb pour des raisons archéologiques, et notamment parce que le toponyme mariote signifie « lieu où se trouve des vannes d’irrigation ».

Mes notes de vraisemblance :
Au 2ème millénaire avant J.C., Irrite ou Irridu était le tall Hajeb : 3/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus