Sinamum ou Siname était le néo-assyrienne Sinabu

Au début du 2e millénaire avant notre ère, une cité dénommée « Sinamum » est mentionnée dans les archives de Mari dans au moins 4 tablettes. Des populations y aurait été déplacées et rapatriées. Une proximité avec Tushan est à noter dans le courrier A.49 : « Le pays de Sinamum et de Tushum est en colère ».

Elle apparaît aussi dans les archives de Hattusa, dans un courrier reçu par un roi Hittite de nom Hattusili, rédigé par un roi de Hanigalbat qui indique qu’il réside à Siname.

Dans les archives d’Ebla, elle est orthographiée Sinam ou Sinamu.

Au 11e siècle avant notre ère, Sinamu est un fief d’un district situé non loin des Araméens.

Dieu assyrien

Dieu assyrien

Dans les textes néo-assyriens, la cité appelée Sinabu ou Kinabu est mentionnée vers l’amont du Tigre dans les annales, notamment celles d’Assurnasirpal II. Il s’agit probablement du même toponyme.

Plusieurs hypothèses de localisation ont été suggérées : les villes de Pornak ou bien le village de Fafih, qui ont récemment été rebaptisés.
https://journals.openedition.org/syria/511

Toutefois, les dernières études sur la colonisation de la haute vallée du Tigre par les Assyriens montrent que Tushan, Tidu et Sinabu sont des créations néo-assyriennes du temps d’Assurnasirpal. Les localisations de ces trois cités sont quasi certaines :
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.500.9654&rep=rep1&type=pdf
Mais, pour des raisons de prestige, les Assyriens ont probablement choisi de rebâtir sur d’anciennes cités tombées en désuétudes, en réveillant le souvenir de leurs périodes glorieuses (le médio et le paléo-assyrien).
Aussi l’ancienne Pornak, à Murattasi ou Muratta est le lieu le plus probable.

Mes notes de vraisemblance :
Sinamum, Siname ou Sunabu était le site de Pornak : 3/5

 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus