Arné, ou Arinu, au tell Aran en Syrie

Le toponyme Arné est mentionné comme faisant partie du pays de Bit-Gusi sur les stèles de Sfiré.
Vers 1100 avant notre ère, Teglath-Phalasar I est allé batailler au pays de Musri / Égypte dont la capitale était alors Kibshuna. Il indique avoir conquis ce pays en assiégeant les Kumanéens qui étaient venus en aide au pays de Musri dans la ville d’Arini au pied du Mont Aisa. Et 150 ans avant lui, Salmanazar I et Tukulti-Ninurta citent la ville d’Arinu comme étant une cité araméenne.
https://archiqoo.com/locations/tell_aran.php

Déesse solaire d'Arinna à Alacahöyük

Déesse solaire d’Arinna à Alacahöyük

Il s’agit du lieu d’une bataille de Thoutmosis III contre le Mitanni, en l’an 35 de son règne.
Phonétiquement, ce toponyme est très proche d’Arina qui est le lieu de vénération d’une déesse solaire chez les Hittites.
La plupart des historiens suivent la proposition de H. Farzat, M.C. Astour et J. Matthers qui situent cette cité au Tell Aran en Syrie, à l’Est d’Alep. Le tell a donné son nom à la ville moderne. Il s’agit d’un monticule imposant, de 30 mètres de hauteur et de 150 mètres de large, qui constitue les ruines de l’antique ville entourée de fortifications en briques. Il n’a pas été fouillé. Situé dans une région charnière de quatre empires antiques (Égypte, Mitanni, Assyrie et Hittites), il renferme probablement des informations en mesure de préciser l’histoire de l’âge du bronze.

Mes notes de vraisemblance :
Arné, ou Arinu, était le tell Aran en Syrie : 3/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus