Surun, ou Saruna, était l’actuelle Sarin en Turquie ?

 

D’après les archives d’Hattusa du Nouvel Empire, le traité CTH 50 a donné la ville de Murmuriga au fils de Suppiluliama installé à Karkémis. Murmuriga, Sipri, Mazuwati et Surun étaient les cités fortifiées du pays de Karkémis, situées à l’ouest de l’Euphrate. Il se peut que ce soit la Sirina du traité (CTH 135) qui définit les frontières entre Tunip et Alalakh.
Une lettre d’Amarna (EA241) a été rédigée par Rusmanya de Saruna.
Au 9e siècle avant J.-C., les annales de Salmanazar III évoquent la cité à l’ouest de l’Euphrate.
http://www.sacred-texts.com/ane/rp/rp204/rp20413.htm
Un tel nom apparaît dans la liste de villes du royaume d’Arpad d’une des stèles de Sfiré. D’après André Lamaire et Jean-Marie Durand, auteurs de « Les inscriptions Araméennes de Sfiré », ce serait « Sarin » sur l’actuelle commune de Zagiye à environ 20 km de Gaziantep, en Turquie.
Mais ce peut aussi être Sharran ou Sawrun en Syrie. Dans les archives d’Ebla, une ville a cette orthographe : Suran.

Mes notes de vraisemblance :
Surun, ou Saruna, était l’actuelle Sarin en Turquie : 2,5/5
Surun, ou Saruna, était l’actuelle Sourane en Syrie : 2,5/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus