Babylone, la ville biblique de la Mésopotamie, au tell Babil

 

Babylone est le symbole de la cité Mésopotamienne, notamment du fait de la célèbre tour de Babel. Elle est restée en mémoire grâce aux récits bibliques qui se réfèrent surtout au règne de Nabuchodonosor II, vers le 6éme siècle avant J-C.
Les archives de Mari ont apporté un nouvel éclairage de l’histoire de cette cité, qui ne prend de l’importance qu’à partir de cette période, celle du règne d’Hammurabi au 18e siècle avant notre ère.
Les ruines de Babylone se trouvent à 90 km au sud de Bagdad, en Irak. Ses principales fouilles ont été effectuées par des équipes allemandes :

  • De 1897 à 1898, dirigées par R. Koldewey ;
  • De 1899 à 1914, par W. Andrae, F. Wetzel, O. Reuther, G. Buddensieg.
Reconstruction de la porte d'Ishtar de Babylone à Berlin

Reconstruction de la porte d’Ishtar de Babylone à Berlin

Une ziggourat, une voie processionnelle et la fameuse porte d’Ishtar sont les monuments qui nous restent de l’antique Babylone. C’est Robert Koldewey qui, le premier, eut son attention attirée par des fragments de briques vernies bleues. L’archéologue avait ainsi trouvé la Porte d’Ishtar de Nabuchodonosor II. Les fragments de briques moulées et émaillées furent expédiés à Berlin de 1903 à 1927. Les Allemands reconstituèrent minutieusement la Porte de Babylone en remplaçant les briques manquantes par de nouvelles.
http://www.ezida.com/porteishtar.htm
http://www.veroeddy.be/europe/allemagne/4-jours-a-berlin/la-porte-ishtar
Le lieu géographique de Babylone a toujours été gardé en mémoire par les hommes en désignant l’endroit : « Tell Babil ». Des murailles défensives anciennes ont récemment été reconstruites, elles entourent une surface importante, donnant une dimension de la zone urbaine supérieure à celle de Paris.
Les fouilles officielles et aussi clandestines ont livré des lots de textes de notables des périodes néo-babylonienne et achéménide. Mais les informations sur l’histoire plus ancienne de la cité proviennent surtout des sites des alentours. Ainsi, les tablettes de Mari évoquent abondamment Babylone et son célèbre roi Hammurabi. Elles font apparaître des alliances et des méfiances entre les différents pays de la région (Mari bien sûr, mais aussi Eshnunna, Elam, Larsa, le Yamutbal, le Yamhad, Qatna, Kurda, … ) Le roi de Babylone y apparaît habile négociateur.
Après un raid des Hittites, la ville restera la capitale d’un royaume appelé Karduniash dans les tablettes. Il s’agit du nom local de la dynastie des souverains Kassites qui régnèrent plusieurs siècles.

Mes notes de vraisemblance :
Babylone, la ville biblique de la Mésopotamie était au tell Babil : 5/5

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus