En Syrie, le Tell Ashara est l’ancienne ville de Terqa

La ville de Terqa, ou Tirqa, est surtout connue par les nombreuses tablettes des archives de Mari. Il s’agissait d’un pôle important, situé le long de l’Euphrate, qui contrôlait la vallée du Habur. Les deux personnages les plus connus, probablement originaires de la ville de Tirqa, sont les gouverneurs ou vizirs Sammêtar et Kibrî-Dagan.
La connaissance du tell Ashara, dès 1923, s’est opérée grâce à un premier sondage effectué par une équipe d’archéologues français dirigée par E.Dhorme et F.Thureau-Dangin. Ce n’est toutefois qu’en 1975 qu’a démarré un véritable programme de fouille sous la direction des professeurs G. et M. Buccellati de l’Université de Californie. Depuis 1987 une équipe française dirigée par le professeur O. Rouault poursuit ces travaux. Ils sont publiés dans la série d’ouvrages intilulés « Akh Purattim ».

Série Akh Purattim

Série Akh Purattim

Le site, aujourd’hui occupé par un village, est difficile à étudier. Néanmoins, ses murailles, un temple, des bâtiments administratifs et des quartiers d’habitation ont été dégagés. Quelques 550 tablettes cunéiformes y ont été trouvées.
http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=obj_view_obj&objet=cartel_24687_76821_RC120518.jpg_obj.html&flag=true
Le site de tell Ashara, avec, notamment, celui du tell Taban, permet d’avoir un aperçu de l’histoire de la région après la chute de Mari : Terqa devînt un centre politique et économique central, capitale du royaume de Hana.
Les tablettes cunéiformes trouvées sont surtout des actes d’achats de terrains et de maisons. Par recoupement avec les textes du tell Taban, elles ont toutefois permis de conforter la dynastie des rois du pays de Mari et du Hana, avec notamment des souverains de nom Ahuni, Hammurapi, Qis-Addu, Isar-Lim, Iggid-Lim, Isih-Dagan et de confirmer que le tell Ashara était l’ancienne Terqa.
Vers 1730, le roi Kassite Gandash, qui régna sur Mari et le Hana, avant même l’invasion de la région par les Hittites, semble être le fondateur d’une dynastie Kassite de Mari, avant l’installation de ces mêmes Kassites à Babylone.
http://www.iimas.org/Terqa.html
Les annales de rois néo-assyriens Tukulti-Ninurta II et Assurnasirpal II positionnent précisément à cet endroit la ville de Sirqi, et, bien évidemment, il en a été conclu que Sirqi était la dénomination de Terqa à un millénaire d’intervalle. En plus une stèle de Tukulti-Ninurta II a été trouvée sur place par Tournay et Saouaf.

Mes notes de vraisemblance :
Au 2e millénaire avant notre ère, le tell Ashara était la ville désignée en Akkadien Terqa ou Tirqa : 5/5
Au 1e millénaire avant notre ère, le tell Ashara était la ville désignée Sirqi : 5/5

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus