Où était localisée l’ancienne Oura des archives d’Ougarit et d’Hatussa ?

 

Il y a quelques dizaines d’années ce port mentionné surtout dans les archives hittites et dans celles d’Ougarit ne pouvait être situé qu’en Cilicie : Olivier Casabonne a rédigé un document de synthèse sur ce sujet.
http://www.ancientportsantiques.com/wp-content/uploads/Documents/PLACES/Turkey/Ura-Casabonne2005.pdf
Mais cette étude n’intègre pas un indice fondamental des textes d’Hatussa : le traité Kbo XVI 47 qui est un accord d’un roi hittite avec Oura. Huhazalma y était accusé de s’être emparé des cités d’Oura et de Mutamutassa. Ce fait montre une proximité entre les deux villes. Or Mutamutassa est probablement une cité d’Arzawa, vers le sud-ouest de la péninsule anatolienne dans la péninsule de Bodrum (voir ici). Et donc Oura, le célèbre port relaté dans les archives de Hattusa et dans celles d’Ougarit, est possiblement vers ce même lieu.

La phonétique nous laisse deux hypothèses :

  • La classique Uranion : Un tel toponyme est situé en bord de mer tout proche de Medmssos dans la même péninsule. Les ruines d’Uranio sont situées sur les deux collines au-dessus du village de Geriş, à 3 km au sud-ouest de Yalikavak ;
  • Théra ou Fira – l’île de Santorin – dont l’accès portuaire le proche depuis le continent était la péninsule de Bodrum.

La dernière hypothèse donne du sens aux courriers d’Ougarit retrouvés, relatant, notamment, une catastrophe obligeant l’envoi de cargaisons de blé par bateau pour nourrir les survivants. L’utilisation de navires pour le transport est un indice en faveur d’une localisation insulaire.
Et puis Hiéra est une dénomination du début de notre ère, qui se rapproche phonétiquement d’Oura.
https://www.xn--leprsentdfini-ehbf.com/santorin-lile-qui-renait-toujours-de-ses-cendres-akrotiri-de-lavee/

Dans « Une bibliothèque au sud de la ville – Ras Shamra – Ougarit VII » Florence MALBRAN-LABAT a publié un texte (RS 34.179) similaire à celui identifié RS 17.130, très connu, qui est un traité visant les marchands de la ville d’Oura, dans le but de les dissuader d’acheter des maisons dans Ougarit. Voici le cœur de cette tablette qui comporte un début mutilé, mais qui vise en plus les gens de Kutapa : « A la bonne saison, qu’ils exercent leur commerce, mais que l’hiver, on les renvoie de l’Ougarit dans leur pays. Ainsi les gens d’Oura et les gens de Kutupa, l’hiver, ne résideront pas en Ougarit ; et ils n’acquerront pas contre de l’argent des maisons et des champs ».
Ici Kutupa est probablement une mauvaise orthographe du pays de Crète.

Mes notes de vraisemblance :
Oura était la classique Ouranion vers Bodrum : 2,5/5
Oura était la classique Théra, île de Santorin : 3/5

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus