Parista / Pariyana était la classique Priène

A l’ouest du village de Güllübahçe Turun, en Anatolie, à 25 km de l’antique Milet, durant la période Gréco-Romaine, Priène était un important centre religieux. Il accueillait le Panionion, lieu des « fêtes Panioniennes » en l’honneur de Poséidon Heliconios. Il y avait aussi des temples dédiés à Athéna et à Déméter. Nous avons la certitude que la cité existait au 8ème avant J-C. En 700 elle passa sous le protectorat des Lydiens.
http://antikforever.com/Asie_Mineure/ionie_carie/priene.htm
Les fouilles archéologiques ont montré une occupation dès le 2ème millénaire avant notre ère, alors que la ville était un port.

Jouet antique

Jouet antique

Les archives de Hattusa ont révélé que, lors de l’Ancien royaume hittite, le roi Mursili a entrepris une campagne en Arzawa. Il est alors passé par Mutamutassa, Zawanhura, Miniya, Parista, Paramanzana et Ullama qui marque l’étape de retour en pays hittite.
Plus tard, c’est Tuthaliya II qui fit une incursion en Arzawa. Il mentionne une liste de villes/régions traversées (CTH 142) : Saliya, le fleuve Limiya, les pays d’Arzawa : Appaisa, le pays du fleuve Seha, Pariyana, le Haballa, Arinna, Wallarima et Halatarsa.
Les toponymes de ces deux listes sont en faveur de déplacements effectués en partie ou en totalité par voie maritime : Parista semble être une écriture plus ancienne de Pariyana. Ces deux toponymes désignent probablement Priène au 2e millénaire avant notre ère.

Mes notes de vraisemblance :
La classique Priène a ses ruines sur la commune de Güllübahçe Turun : 5/5
Parisata / Pariyana sont les deux écritures hittites de la classique Priène : 3/5

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus