Sour ou Surru, la ville de Tyr

L’originalité de cette ville du Levant, au nom actuel de Sour, qui signifie « le rocher » en phénicien, réside sur le fait qu’il s’agit d’une petite île non éloignée de la côte. En face, sur le continent, Uzzu, fut aussi, selon les périodes, associée à la ville de Tyr.
Sous la désignation akkadienne de Surru, la cité est mentionnée dans neuf tablettes d’Amarna. Le caractère insulaire y apparaît dans les lettres EA154 et EA155 : son maire d’alors, « Abi-Milku », en état de siège par l’homme de Sidon, qui ne permit pas aux habitants de la ville d’aller à terre chercher du bois et de l’eau, demanda au pharaon d’être ravitaillé par bateau. L’homme fort de Surru porte le titre de « commissaire » ou « rabisu ». Dans EA89, le maire de Byblos décrit la résidence du maire de Surru comme étant aussi grande que celle d’Ougarit, et aussi riche !
Dans EA148, « Abi-Milku » indique que sa ville fait partie du pays de Canaan.

Tyr, ou Tyrus, est le nom grec, surtout connu du temps d’Alexandre le Grand, qui, pour conquérir cette cité et atteindre l’Égypte, dû y imposer un siège long et difficile. Pour vaincre, il y construisit une rampe d’accès depuis le rivage :
http://www.pheniciens.com/persos/tyr_siege.htm

Ernest Renan a mené une mission d’étude archéologique sur le site de Tyr en 1864. Il y a dressé un inventaire des vestiges archéologiques. La ville va prendre sa physionomie actuelle, avec le dégagement de l’hippodrome, de la voie romaine et de la nécropole romano-byzantine, à partir de 1947, sous la conduite de l’émir Maurice Chéhab.
http://ifpo.hypotheses.org/2613
Les structures conservées ne laissent pas entrevoir le riche passé phénicien de la citée insulaire. L’étroitesse de l’île, et le renouvellement des constructions, explique l’absence de bâtiments plus anciens.
Hérodote l’a visité vers 450 avant J.C. Il a donné une estimation de son moment de fondation : vers le milieu du IIIe millénaire avant J.C. Toutefois, un sondage effectué par Patricia Bikai, dans le centre de Tyr, a livré l’existence de 27 niveaux, confirmant ainsi la date évaluée par le premier historien.
http://antikforever.com/Syrie-Palestine/Phenicien%20Cananeen/tyr.htm

Mes notes de vraisemblance :
Sour était appelée Tyrus ou Tyr par les Grecs : 5/5
Sour était Surru en Akkadien : 5/5

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus