Quel était le nom du site d’Alisar Höyük ?

Situé entre les villes actuelles de Sarikaya et Sorgun, dans la province de Yozgat, en Anatolie centrale, le site d’Alisar Höyük a été fouillé entre 1927 et 1932 par l’Oriental Institute of Chicago. Les résultats des travaux archéologiques montrent qu’il s’agit d’un site majeur du Chalcolithique et du début de l’âge du bronze. Des tablettes cunéiformes y ont exhumées (entre 50 et 100), de l’époque des marchands assyriens.

 

La dénomination d’Amkuwa a été avancée pour ce site du fait d’une fréquente mention dans les tablettes cunéiformes trouvées sur place, notamment celle-ci :
« Harsumalaga, Subunuman, Ianigra, Zuma, Ilalelga et Beruwa, les jeunes, en tout six têtes, sont dans la maison de Habuwala le grand « Burulum ». Subunahsu, leur parent, est venu et les a informés alors qu’avec Habawala, le grand « Burulum » d’Amkuwa, ils ont trouvé grâce. Sa famille, Habawala l’a libérée et l’a remise à Subunahsu. Ils ont convenu ceci : « de nouveau, ces autres ne doivent pas protester. Celui qui reviendra il devra donner une mine de cuivre ou il sera tué ». Par la main d’Anitta, le grand prince, et Beruwa le chef de la citadelle ».

On ne sait pas s’il s’agit :

  • D’un courrier reçu à Alisar Höyük, avec, dans ce cas, effectivement, Habawala le Burulum d’Amkuwa qui est un habitant d’Alisar Höyük. Et Alisar Höyük est Amkuwa ;
  • Ou une copie d’un courrier envoyé, avec, dans cette autre cas, Anitta et Beruwa résident à Alisar Höyük. Et Alisar Höyük n’est pas Amkuwa.

Le problème est que Habawala, le Burulum, n’apparaît dans aucune autre texte d’Alisar Hoyuk et de Kanès, contrairement à Beruwa. Cela favorise la deuxième hypothèse.

En ce début du 2ème millénaire avant notre ère il faut constater une séparation nette entre les centres des pouvoirs politiques et le réseau commercial :

  • Au niveau commercial, la ville principale est Assur, avec son karum principal en Anatolie : Kanès et les autres karums connexes d’Anatolie, listés sur ce blog ;
  • Au niveau politique, les rois d’alors dépendaient d’un grand roi. Leur ville de résidence était, la plupart du temps, séparée des karums commerciaux. Les textes citent surtout Zalpa, Alahzina, Luhuzattiya, Kussara, Wahsusanna, et Hattusa.

Pour des raisons de sécurité, sans doute, les rois n’acceptaient pas trop de voyageurs dans leurs cités. De ce fait, elles n’apparaissent pas fréquemment sur les tablettes des marchands assyriens. Et pourtant ce devait être les plus anciennes et les plus connues des résidents locaux.
Aussi, même si Kanès était déjà sous le pouvoir des rois de Kussar, il ne faut pas exclure qu’ils aient choisi d’habiter dans la ville historique politique.

D’autres chercheurs considèrent que les constructions exhumées à Alisar Höyük correspondent davantage à Zippalanda qu’à Ankuwa.
http://www.academia.edu/1619403/Ali%C5%9Far_H%C3%B6y%C3%BCk_Ankuwa_some_impressions

Par ailleurs un roi de Kanès, dénommé Zuzu, successeur d’Anitta – lui-même fils de Pithana roi de Kussara – était originaire d’Alahzina. Aussi, il est très probable que le signataire du courrier ci-dessus était le père de Zuzu d’Alahzina : Anitta, qui, donc résidait dans ce lieu au moment de sa naissance.
Ce qui expliquerait les liens particuliers perçus dans les courriers Alisar Höyük avec la région de Kussara / Hurama / Salahsuwa, positionnés dans ce blog vers l’ouest de l’Anatolie.
http://www.academia.edu/11007004/The_great_king_Zuzu_of_Alahzina_the_Goddess_Allani_and_the_Stormgods_of_Kussara_and_Alala%E1%B8%AB

Probablement qu’Anitta s’est installé à Alahzina avec une partie de ses archives et avec Peruwa, le chef de la citadelle, qui, lui, apparaît sur trois tablettes d’Alisar Hoyuk.

Cette désignation, Alahzina, semble être une déformation du nom plus ancien de Lihzina, ville mythique d’un dieu de l’orage hittite.

Le sens des textes et la proximité phonétique de Alahzina avec Alisar sont deux arguments de poids pour remplacer l’attribution initiale d’Ankuwa par celle de Lihzina ou Alahzina.

Mes notes de vraisemblance :
Le site d’Alisar Höyük était Amkuwa il y a 4000 ans : 2/5
Le site d’Alisar Höyük était Zippalanda il y a 4000 ans : 2/5
Le site d’Alisar Höyük était Lihzina ou Alahzina il y a 4000 ans : 3/5

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus