Hawaliya, aussi désignée Wahliya dans les lettres d’Amarna, est la ville actuelle d’Alanya ?

 

Vers les derniers siècles de l’âge du bronze, dans les tablettes hittites retrouvées à Hattusa le traité Bo 86/299 dresse les frontières du royaume de Tarhuntassa. Une cité qui borde la mer y est appelée Hawaliya.

Sous Hattusili III, des débris d’annales mentionnent des conflits avec le pays de Lukka. Les toponymes mentionnés sont Hawaliya, Nata, Parha, Ha/uhassuwanda, [...]idawanda, Utima, Wasuwatta et Ha/urputtawanna. Une seconde offensive indique que des pays avaient été abandonnés aux hommes de Lukka : Walma, Wattaruwa, …, …, Nahita, Sallusa, …, Sanhata, Surimma, …, Walwra, Hawaliya, …,  atteignant Kuwalapassa.

Dans les lettres d’Amarna, EA104 et EA114, Wahliya est mentionnée deux fois :

  • EA104 : « Message de Rib-Hadda : Que le roi sache que Pu-Bahla, le fils d’Abdi-Asirta, a occupé Ullasa. Ils ont Ardata, Wahliya, Ampi et Sigata. Toutes les villes sont à eux. Donc que le roi envoie une troupe auxiliaire jusqu’à Sumur […] Si tu ne fais rien, alors ils prendront certainement Sumur, et tueront le commissaire et la troupe auxiliaire dans Sumur. Que dois-je faire ? Je ne peux pas aller moi-même à Sumur ; les villes d’Ampi, Sigata, Ullasa, Erwada sont en guerre contre moi » ;
  • EA114 : « Aziru est en guerre contre moi. Il s’est emparé de 12 de mes hommes et le prix de rançon il me l’a fixé à 50 sicles d’argent. C’étaient des hommes que j’avais à Sumur dont il s’est emparé. Dans Wahliya se trouvent des navires des hommes de Tyr, Beyrouth et Sidon. Tout le monde dans le pays d’Amurru est en paix avec eux, je suis l’ennemi […] Demande à Amanmassa si ce n’est pas d’Alasiya que je te l’ai envoyé ! ».

Ce dernier courrier inspire les commentaires suivants :
1. Au sujet de Wahliya, Rib-Hadda semble souligner un fait inhabituel : la présence de navires de plusieurs origines dans le même port. Cela signifie, sans doute, que ce n’était pas ce mode de fonctionnement qui était en usage auparavant. Peut-être que chaque pays maritime avait ses propres ports le long du Levant et le long de l’Anatolie.
2. D’après EA 113, Amanmassa était un Égyptien qui accompagnait Rib-Hadda lors d’un voyage à Sumur et qui a servi de porteur de tablettes vers l’Égypte. A la fin du courrier EA114, Rib-Hadda demande au pharaon de questionner le messager sur son voyage de retour : contrairement aux étapes de cabotage habituelles, le long de la côte sud de l’Anatolie de l’ouest vers l’est, puis du Levant du nord vers le sud, il a exceptionnellement fait transiter son navire par l’île de Chypre. Ce qui montre que les cités évoquées, notamment celles de Wahliya et de Sumur sont à situer vers le nord de Chypre.

La moderne Alanya, au milieu de la côte sud de l’Anatolie, sur une presqu’île anciennement désignée Alaiye ou Alaya, est le site le plus probable.

http://turkisharchaeonews.net/object/alanya-castle

Mes notes de vraisemblance :
La ville hittite d’Hawaliya est désignée Wahliya dans les lettres d’Amarna : 4/5
La ville hittite de Hawaliya est la ville actuelle d’Alanya : 3/5

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus