Walma ou Walama: la classique Holmoi vers Silifke

Dans les archives de Hattusa, des toponymes proches, Walama, Ulma et Ulama, apparaissent, notamment :

  • Dans les annales de Hattusili I : lors d’une campagne contre l’Arzawa, après que Ninassa ait ouvert ses portes sans combat, les gens d’Ulma livrent deux batailles avant d’être vaincus ;
  • Comme ville frontière du pays de Tarhuntassa : Walma est une direction vers laquelle sont mentionnés les toponymes Alluprata et Huhhura (CTH 106) auxquels s’ajoutent Kaparuwa, Hassuwanta, Walippa et Wala (Bo 86/299).

Les archives d’Ougarit mentionnent les deux villes de Ullamu et Ulmuwa.
Dans celles d’Alalakh, il est question de Halma ou Almu.
Cependant, apparemment, seule Ulama semble être dans les archives paléo-assyriennes de Kanès. Avec Saladuwar, ce sont deux cités étapes de deux chemins différents souvent mentionnées pour se rendre à Wahšušana ou à Purushattum. Toutefois, Mogens Trolle Larsen, dans un ouvrage, a relevé aussi deux orthographes différentes : Ulama et Walama.

Aussi, il est plus que probable qu’il existait du temps des marchands assyriens et des Hittites, au deuxième millénaire avant notre ère, deux villes de noms proches (qui ont engendrées des confusions autrefois, mais aussi lors des traductions récentes) :

  • D’une part une ville de Walma ou Walama, sur la côte méditerranéenne. Ce serait la ville gréco-romaine dénommée Holmoi, sur la commune de Taşucu ;
  • D’autre part une ville de Ulama, sur le fleuve Astarpa, que certains chercheurs (Forlanini) situent au nord-ouest d’Aksehir, notamment à Varavan Höyük, près de Cay, au sud de Bolvadin, qui s’appellera aussi Holmoi deux millénaires plus tard.

C’est dans « The Old Assyrian City-state and its colonies », traduction numéro TC 3:271 (ou kt93/k179) que Mogens Trolle Larsen a noté une cité écrite Walama dans les archives de Kanès, avec une orthographe très proche du Walma des archives hittites. C’est un texte où le lieu en question est une étape intermédiaire pour aller à Wahsusana : « Si le palais a confisqué ma marchandise dans ta maison alors viens avec moi à Wahsusana et entre au palais et laisse moi recevoir l’argent ou reprendre la marchandise ». Kuziziya a répondu : « Je n’irai pas, je suis effrayé pour ma vie, et je n’irai pas ». Il reprit : « Si tu es effrayé pour ta vie pour le voyage au palais de Wahsusana, laisse-moi te prendre à Walama ou permet moi de demander un commissaire au responsable de Walama. Le commissaire désigné par le responsable de Walama peut nous transporter à Wahsusana et prendre soin de toi pendant que je reprendrai ma marchandise au palais. Et après cela, je peux personnellement t’emmener de Wahsusana à Mamma ».
Or, Mogens Trolle Larsen, suivant ses homologues, a aussi considéré dans son ouvrage qu’il s’agissait de la ville d’Ulama, assez fréquemment rencontrée dans les archives de Kanès. Aussi la majorité des traducteurs des textes paléo-assyriens n’a, malheureusement, retenue qu’une seule ville le plus souvent orthographiée Ulama. Pourtant, je pense qu’il y avait, au début du 2e millénaire avant notre ère, deux villes différentes, comme dans les textes hittites.
Deux millénaires plus tard, ces dernières se sont traduites, aussi, par deux cités avec la même orthographe : « Holmoi ».
Ce Walma, ou Walama, ville frontière du pays de Tarhuntassa, mais aussi ville étape pour aller à Wahsusana, est logiquement à confondre à la gréco-romaine Holmoi de la commune actuelle de Taşucu, non loin de Mamma. Cette cité est connue par l’histoire de la ville voisine de Silifke, l’ancienne Seleukeia Kalykadnos, fondée au 3e siècle avant notre ère par le roi Syrien Seleukos I Nikator consécutivement au déplacement de populations de Holmoi. L’ancienne, Holmoi, était souvent la proie de pirates et pilleurs des montagnes des alentours. La nouvelle, Seleukeia, a été créée plus en retrait de la côte pour cette raison.
http://www.yazlikvilla.com/tasucu/tasucu.htm

Et puis, depuis très longtemps, Tasucu est connue pour avoir un ferry qui permet d’aller et revenir de Crète.
https://en.numista.com/catalogue/pieces151988.html

Mes notes de vraisemblance :
Walma ou Walama, était la ville de Holmoi vers Silifke, sur l’actuelle commune de Taşucu : 3/5

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus