Hanaknak ou Hanhana était l’antique Gangra, la ville actuelle de Çankırı

 

En Turquie, 20 km au sud de la ville actuelle de Çankırı, se trouve le site archéologique d’Inandik. Il a été fouillé de 1966 à 1967 par T. Özgüç. Il est composé de deux parties : un ensemble d’habitations face à une colline avec un temple à son sommet. Différents objets cérémoniels y ont été trouvés. Le plus remarquable est un vase, maintenant au musée d’Ankara.

Représentation développée des scènes du vase. Un personnage habillé plus court est représenté avec ce qui est admis comme étant un instrument de musique : une lyre. Mais je considère que la scène du milieu du rang le plus bas montre plutôt un bateau antique. Et donc l'attribut de ce personnage semble plutôt être un code pour signifier qu'il est venu par ce moyen de transport.

Représentation développée des scènes du vase d’Inandik. Un personnage habillé plus court est représenté avec ce qui est admis comme étant un instrument de musique : une lyre. Mais je considère que la scène du milieu du rang le plus bas montre plutôt un bateau antique. Et donc l’attribut de ce personnage semble plutôt être un code pour signifier qu’il est venu par ce moyen de transport.

Une tablette en cunéiforme y a été exhumée en 1966. Depuis, un sceau et d’autres documents des Hittites y ont été trouvés. Le temple a été détruit par le feu vers la fin de l’Ancien Empire. K 174-66 évoque un administrateur de la ville de Hanhana, qui avait adopté un dénommé Ziti ou Zidi.

Des tablettes issues des archives de Hattusa se recoupent au niveau des noms des personnages et des toponymes. CTH414 évoque la même ville, Hanhana, qui est le lieu d’importantes cérémonies cultuelles. Une fête d’automne de Télipinu y était célébrée tous les neuf ans. Elle durait six jours. A cette occasion deux villes voisines, Kasha – sans doute la cité actuelle d’Ilgaz, plus au nord, au pied du mont de même nom qui s’appelait alors Kashu ou Kassu – et Taniskuriya – sans doute la cité voisine du sud, Tüney non loin – étaient associées aux festivités. Le vase trouvé à Inandik semble illustrer les rituels décrits par les tablettes de Hattusa lors des fêtes de Hanhana.

Phonétiquement, Hanhana peut-être à l’origine du toponyme « Gangra », aussi appelé Germanicopolis au début de notre ère. C’est la ville actuelle de Çankırı non loin vers le nord.
La cité apparaît sur la Table de Peutinger sous le nom de Gangaris.
http://www.cambridge.org/us/talbert/talbertdatabase/TPPlace2118.html
La région est réputée pour ses anciennes mines de sel.
http://alerte-la.blogspot.fr/2013/11/sel-de-la-terre-letourdissement-5000.html
Probablement que Hanhana était orthographiée Hanaknak durant la période paléo-assyrienne, au début du 2e millénaire avant notre ère. Cette cité était alors surtout accessible depuis Durhumit et Kuburnat.
Dans « Kültepe Tabletleri V » Klass R. Veenhof édite les tablettes du messager Kuliya qui était responsable de la collecte de certains impôts auprès des karums de Durhumit, Hattusa, Tamnia, Tuhpiya, Nenassa, Kuburnat, Hanaknak et Tismurna. Kt92/k194 apparaît comme étant un rapport de montants payés à ce titre : la taxe “Saddu’utu”. Les sommes d’argent proviennent de marchands de Kuburnat, Tuhpiya, Hanaknak, Durhumit, Sinahuttum, Tismurna, Hattusa, Washaniya et Baniharsum.

Mes notes de vraisemblance :
Il y a 2000 ans, Gangra était l’actuelle Çankırı : 5/5
Il y a 3600 ans, Hanhana était l’actuelle Çankırı : 4/5
Il y a 4000 ans, Hanaknak était l’actuelle Çankırı : 3/5

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus